Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ryanair veut cette fois enlever ses toilettes pour gagner de la place


L’idée de Ryanair de rendre payant les toilettes est passée à l'as devant la révolte de l’opinion public, mais Michael O’Leary persiste et signe à chercher à économiser grâce aux WC. Il souhaite en supprimer deux sur trois pour pouvoir mettre six sièges supplémentaires à la place.



Ryanair veut cette fois enlever ses toilettes pour gagner de la place
Après avoir envisagé de faire payer l’accès aux toilettes, Ryanair vient de dévoiler sa nouvelle trouvaille pour faire des économies, enlever deux des trois WC qui équipent ses court-courriers pour mettre six sièges supplémentaires. Michael O'Leary, le patron de la compagnie, a reconnu avoir demandé à Boeing de re-certifier les appareils qui subiraient cette modification. Selon ses calculs, cette mesure permettrait de baisser les tarifs de 5%. Un billet à 40 € pourrait ainsi diminuer de 2€. Si les transporteurs aériens n’ont aucune obligation légale de fournir des WC à leurs passagers, on peut se demander si ceux-ci auront vraiment envie de partager l’unique lieu d’aisance de l’avion avec environ 200 autres voyageurs. Mais estimons-nous heureux que la low-cost ne se soit pas inspirée de la dernière solution des chemins de fer hollandais pour pouvoir condamner leurs toilettes. Sinon, au lieu d’une longue file d’attente devant la porte de l'unique WC, on aurait vu des sacs pipi côtoyer les sacs à beurk.






1.Posté par Longepierre le 13/10/2011 19:08
C'est une très mauvaise idée car si il n'y a qu'une seule cabine de toilettes dans l'avion, que les toilettes sont hors service, que le vol dure 03 heures et que quelqu'un veut y aller, il ne va quand même pas faire sur lui.

2.Posté par Mykel86 le 14/10/2011 21:21
Tout à fait d'accord avec vous "Longepierre" !
Tout simplement honteux !
En même temps, sachant que cette idée provient de Mr O'Leary, cela ne m'étonne guère !