Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Jeudi 13 Février 2014

SNCF: une perte nette de 180 millions en 2013


Guillaume Pepy avait prévenu dès janvier que la SNCF serait dans le rouge en 2013. La publication des résultats financiers de l'entreprise, le 13 février 2014, le confirme: la compagnie ferroviaire enregistre une perte nette de 180 millions d’euros.



La SNCF a fini l’année 2013 en affichant une perte nette de 180 millions d'euros après une dépréciation comptable des rames TGV de 1,4 milliard d’euros. Par contre, son chiffre d’affaires s’est amélioré de 0,5 % pour atteindre 32,2 milliards d’euros. La compagnie ferroviaire est également parvenue à réduire son endettement net de 131 millions d'euros. Ainsi sa dette est de 7,4 milliards d'euros en fin d'exercice.

TGV : repli de la clientèle affaires
SNCF Voyages (activité TGV) présente un chiffre d’affaires de 6 831 M€, soit un recul de -1,4 % à périmètre et change constants par rapport à 2012. Dans un contexte de crise économique persistante, les produits du trafic sont quasi stables à -0,9% (-0,7% en nombre de passagers). «La progression des activités européennes en lien avec la croissance de la liaison ferroviaire grande vitesse vers l’Espagne (Gala), vers la Suisse (Lyria) et vers l’Allemagne (Alleo) compense partiellement le repli de la clientèle affaires et les effets de la concurrence du covoiturage sur le marché français», explique la SNCF. Le chiffre d’affaires subit également le recul des concours de l’État concernant la compensation des tarifs sociaux que SNCF est tenu d’appliquer. A fin 2013, SNCF Voyages réalise près de 15 % de son activité à l’international (contre 20% en 2012), du fait de la déconsolidation d’Eurostar des comptes du groupe SNCF et de sa mise en équivalence depuis le 1er janvier 2013.

SNCF Infra boosté par les travaux
L’entreprise montre une forte progression (+4,2%) sur le métier d’exploitation et de gestion du réseau ferroviaire (SNCF Infra) du fait de l’augmentation des travaux de rénovation sur le réseau ferroviaire (+13,5%) en particulier en Ile-de-France. En revanche, elle présente une croissance modérée des activités ferroviaires de SNCF Proximités (transport public conventionné : Transilien, TER, Intercités et Keolis) avec +1,1%. L’activité de SNCF Geodis (transport et logistique de marchandises) baisse de -1,8% dans un contexte de franche récession des volumes du transport de marchandises.

Frais de structure : 225 millions d’économies
Le Groupe a réalisé 2,8 milliards d’euros de marge opérationnelle. Elle est en augmentation, à 8,7% du chiffre d’affaires contre 8,5 % en 2012, «grâce à la maîtrise des charges et à l’impact favorable du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE)», précise l’entreprise. Le groupe SNCF a recruté plus de 10 000 nouveaux collaborateurs en 2013 tout en réalisant plus de 225 millions d’économies sur les frais de structure de la maison mère (frais généraux, Achats et informatique), dépassant ainsi l’objectif du plan de performance transverse. Le niveau d’investissements atteint un niveau historiquement élevé, plus de 2,2 milliards d’euros, couverts à 100 % par la capacité d’autofinancement. Le cash-flow libre de 464 M€ est positif pour la 3ème année consécutive, atteignant un nouveau record.
Guillaume Pepy, Président-Directeur Général de SNCF déclare dans un communiqué «Avec une activité de transport public de voyageurs conventionné en faible croissance, une activité TGV en léger repli et un secteur marchandises en récession en début d’année, nos efforts constants de maîtrise des coûts ont permis de faire face et de préserver notre marge».
Notez




1.Posté par michelin le 14/02/2014 09:06
déja pour diminuer cette dette de 180 M€ , il faut supprimer les avantages des familles de cheminots soit 100 M € .

2.Posté par Toin le 17/02/2014 15:07
Il ne faut pas supprimer les "avantages" dont bénéficient les cheminots. Il faut les supprimer à ceux qui à la SNCF gagnent déjà bien leur vie et ont les moyens de se payer des billets plein tarifs. Et il faut surtout que cette entreprise améliore la qualité des ses services. Ainsi les TGV ont mal vieillis comparés aux rames japonaises Shinkansen. Il faut moins d'esbrouffe moins de tape à l'oeil et plus de sérieux.



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.