Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Vendredi 28 Octobre 2016

Soupçons d’entente illicite entre TAP et Brussels Airlines



La Commission Européenne n’a pas pris de gants pour adresser une "communication des griefs" à Tap Portugal et Brussels Airlines pour possible entente commerciale illicite.



TAP dans la tourmente à Bruxelles
TAP dans la tourmente à Bruxelles
Cette procédure va permettre aux deux compagnies de répondre aux accusations de la Commission, elle constitue une action préalable à toute condamnation des protagonistes.

En cause, les tarifs entre Lisbonne et Bruxelles qui auraient été alignés entre les deux compagnies dès 2009. A l’époque, les deux transporteurs qui avaient signé un code share sur la ligne, étaient les seuls à l’exploiter avec des tarifs en hausse régulière en raison d’une "baisse de capacité qu’entrainait l’accord commercial".

Pour Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la politique de concurrence, "Le partage de code par les compagnies aériennes peut avoir des avantages pour les passagers en termes de couverture du réseau plus large et de meilleures connexions. Toutefois, nous craignons qu'en l'espèce, Brussels Airlines et TAP Portugal puissent avoir utilisé leur partage de code pour restreindre la concurrence et nuire aux intérêts des passagers sur la ligne Bruxelles-Lisbonne".

Selon des sources proches du dossier, "La concurrence n’a jamais pu s’établir sur cette ligne et ce en raison des difficultés rencontrés par la concurrence à s’établir sur les deux destinations".