Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Swiss trouve que les compagnies du Golfe ont trop d’avantages


Swiss a demandé à l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) de se pencher sur les avantages accordés aux compagnies du Golfe comme Emirates ou Etihad. Selon la Tribune de Genève, le transporteur suisse estime faire face à une concurrence pas assez équitable.



Alors qu'Etihad Regional fait l'objet d'une procédure de l'Office pour déterminer sa nationalité, Swiss monte au créneau pour expliquer que les avantages accordés aux compagnies du Golfe conduisent à des problèmes de concurrence dans le ciel helvétique. Mehdi Guenin, porte-parole de Swiss, argumente auprès de la Tribune de Genève : «Notre entreprise est une compagnie privée, tandis que les transporteurs aériens du Golfe sont des sociétés quasi étatiques. Elles disposent de conditions-cadres radicalement différentes de celles de leurs consœurs européennes». Il affirme - comme Air France l'a fait en son temps via son Président Spinetta - que ses concurrentes des Emirats bénéficient d’avantages fiscaux, de charges sociales réduites ou encore de facilités pour leurs atterrissages et décollages.
Jürg Müller, directeur d’Emirates pour le marché suisse se défend face à cette attaque «Nos concurrents n’ont jamais démontré que nous touchions des subventions. Ils n’ont pas non plus fait la preuve qu’ils n’en recevaient pas eux-mêmes». Il rappelle par exemple que Swissair avait été renflouée par la Confédération.






1.Posté par mauricecg le 28/03/2014 17:10
Il est dommage que Air France soit silencieuse sur le sujet des aides diverses aux compagnies low cost en France..... Elle préfère aider ses salariés à partir....