Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Trafic Passagers en France : +3,1 % en septembre 2012


L’Observatoire de l’aviation civile a publié sa note mensuelle. Après une activité particulièrement dynamique en août 2012 (+5,5%), la croissance du trafic Passagers en France a ralenti avec une progression de 3,1 % en septembre. La croissance est de 3,6% à l’international, de 1,6 % pour le trafic intérieur à la métropole, le trafic avec l’outre-mer étant en baisse de 3,1 %



Trafic Passagers en France : +3,1 % en septembre 2012
A l’international, certaines destinations enregistrent de fortes progressions ; tel est le cas du trafic entre la France et le Maghreb (+10,8 %), l’Europe hors Union européenne (+7,5 %), le Moyen-Orient (+5,3 %) et l’Amérique latine (+4,5 %). Avec l’Union européenne, la croissance est «moyenne» : +3,7% ; par ailleurs, trois faisceaux ont connu une baisse : l’Afrique hors Maghreb (-0,4 %), l’Asie-Pacifique (-0,5 %) et l’Amérique du Nord (-5,1%).
Cette croissance modérée du trafic est accompagnée d’une baisse de 1,7 % du nombre de mouvements contrôlés, dont -2,4 % pour les survols, -1 % pour les vols intérieurs et -0,7 % pour les vols internationaux.
Pour les plates-formes françaises, le contraste entre la baisse de 0,2 % du trafic à Paris, et la quasi-stagnation de Lyon d’une part, et les fortes croissances à Marseille, Nantes, Lille, Toulouse, Bordeaux et Nice d’autre part, est important. Ces aéroports régionaux bénéficient à plein de l’effet base de province d’Air France et de l’offensive des compagnies à bas coûts.
En cumul sur 9 mois, la croissance du trafic aérien de passagers est de +3,6 % pour la France, et de +1,3 % pour Aéroports de Paris, révélant sur cette période une certaine redistribution du trafic entre Paris et les régions. En témoignent, des évolutions particulièrement fortes depuis le début de l’année sur des aéroports comme Lille (+19,8%), Marseille (+16,3 %), Nantes (+12,4 %), et Bordeaux (+9,8 %), Toulouse (+8,5 %), Nice (+7,4 %) alors que le trafic a diminué à Lyon et à Montpellier.

Ces chiffres témoignent d’une tendance au ralentissement de la croissance qui s’inscrit dans un mouvement mondial. IATA indique en effet une croissance mondiale en septembre de 4,1 % après un résultat de +5,3% en août.

a9rabd4.pdf A9RABD4.pdf  (296.16 Ko)