Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Transavia veut devenir N°1 à Orly… avant l'arrivée de Ryanair?


C'est entre rumeurs, coups de com et opération séduction qu'il faut aller chercher ce que sera le développement annoncé de Transavia, la low cost d'Air France. Dans une interview au Parisien, Antoine Pussiau - PDG de la filiale à bas coût d'Air France - affirme qu'il va atteindre en 2015 "une croissance de 30% après les 20% obtenus en 2014".



Antoine Pussiau a des ambitions: "Nous souhaitons atteindre les 4 millions de passagers cette année. A partir de cet été, Transavia France sera la première compagnie aérienne sur Orly à destination de l'Europe. Nous disposerons de 47 destinations, soit 8 de plus qu'en 2014". Après la grève des pilotes de septembre dernier qui s'opposaient à la création de Transavia Europe, l'avenir de la low cost semble s'éclaircir.

Tout repose désormais sur l'accord fragile signé fin septembre 2014 avec les pilotes d'Air France… Mais la crainte de voir arriver Ryanair sur Orly reste forte, même si le "même pas peur" d'Antoine Pussiau dans le Parisien ne convainc pas. Déjà Easyjet pourrait bousculer l'enthousiasme de la compagnie française sur les destinations soleil. Enfin, si la low cost irlandaise quitte Beauvais - mais quittera t-elle cette plateforme? - c'est avec quelques projets derrière la tête.

On devrait (peut-être) en savoir plus ce 21 janvier à Paris: Ryanair y organise une rarissime conférence de presse. De quoi échauffer les esprits des compagnies régulières françaises.