Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


USA: l'industrie du tourisme veut réduire le nombre de taxes aériennes


L'US Travel Association a présenté au congrès américain son plan pour améliorer le secteur aérien. Elle souhaite éliminer 5 taxes aériennes et, en contre-partie, augmenter la surcharge PFC (Frais d'installations pour passagers), mise en place pour améliorer les installations aéroportuaires .



L'US Travel Association appelle à un changement dans le système de l'aviation des États-Unis, y compris dans les taxes qui le financent. L'association qui représente les acteurs du tourisme souhaite voir disparaître 5 taxes : la Domestic Passenger Ticket Tax (Taxe d'accise américaine ), la taxe américaine de transport international arrivée départ, la taxe carburant domestique, la taxe sur les mileage rewards ou encore la taxe billet Alaska/Hawaii, mise en place sur les vols entre les USA partie continentale et ces deux Etats américains.

En contre-partie, l'association propose que la taxe PFC qui finance l'amélioration des aéroports soit augmentée de 4,50 dollars à 8,50 dollars, et soit ensuite ajustée en fonction de l'inflation. Selon les prévisions, cette nouvelle structure économique permettrait de réduire le prix des billets domestiques de 9,50 à 25,50 dollars pour un aller-retour de 340 dollars en moyenne.
L'US Travel Association assure qu'en plus d'aider les aéroports à rénover leurs installations plus rapidement, ce nouveau schéma de tarifs simplifiés pousserait les compagnies aériennes à renoncer aux options payantes comme les bagages enregistrés.
Autre proposition de ce plan, mettre en place une charge à l'utilisation pour le trafic aérien. Ainsi, les compagnies aériennes payeraient directement une organisation à but non-lucratif indépendante qui serait chargée de fournir des services du contrôle aérien plutôt que la FAA.