Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 8 Février 2010

Un hôtel à plus de 3000 mètres du sol



Il y a deux ans, Samsung lançait l’idée un peu folle d’un hôtel «tout technologique», entre ciel et terre, susceptible de redonner du temps aux voyageurs. De cette volonté de démontrer que la technologie pouvait offrir de nouvelles façons de se déplacer, Samsung propose aujourd'hui l’Aircruise, à mi-chemin entre le ballon et l'aérosphère de Jules Verne.



Un hôtel à plus de 3000 mètres du sol
Ne demandez pas à votre Travel manager de vous réserver dès aujourd'hui une chambre dans cet hôtel d'un nouveau look. Il ne s'agit pour l'instant que d'un projet piloté en collaboration avec le groupe SeymourPowell, à l'origine de l'engin. Dans son communiqué, le groupe coréen insiste sur sa volonté de lutter, grâce à la technologie, contre le stress inhérent aux voyages. De fait, l’Aircruise tient plus de l'hôtel de luxe que de la bétaillère Low Cost. Bar appartement, salles de sport restaurant, rien ne manquera à ce diamant de près de 300 m de haut propulsé par des réservoirs contenant de l'hydrogène. Preuve du haut niveau de qualité : peu de passagers. Moins d’une quarantaine. Samsung a voulu démontrer que les technologies pouvaient faire sensiblement la différence sur des projets aussi fous. La gestion de l'énergie, via des panneaux solaires et des piles à combustible, est un exemple de ce qui pourrait être embarqué à bord de cet hôtel volant. L'utilisation d'écrans plats, de caméras sensorielles, de plancher lumineux à mémoire de forme sans oublier les équipements personnels dans les chambres sont les premiers éléments technologiques dévoilés par Samsung. Projet ? Rêve ? Ou développement qui se concrétisera ces prochaines années ? Les spécialistes restent sceptiques sur les capacités aériennes de l'ensemble qui, selon eux, tiennent plus de la science-fiction que de la réalité.