Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Y aura t-il un seul pilote dans l'avion ?


En février dernier, le patron de Rockwell Collins, le numéro un mondial de l'avionique et des systèmes de communication aéronautiques, avait jeté un pavé dans la marre en affirmant "qu'un seul pilote dans l'avion c'était possible sans que cela ne mettrait pas en danger le vol". Pour Clayton Jones, l'électronique était assez fiable pour embarquer des systèmes de contrôles sécurisés, voire doublés, et à terme des outils d'intelligence artificielle capables d'aider le pilote en cas d'incident.



Y aura t-il un seul pilote dans l'avion ?
Fort de ces affirmations, et des essais de l'avion sans pilote évoquées par Boeing, Bruxelles s'interroge sur la possibilité d'autoriser, d'ici deux ans, la présence d'un seul pilote sur des appareils destinés au court courrier. Une vision portée par des députés européens persuadés que cette décision permettrait à l'économie du transport aérien de sortir de la crise. Une idée stupide pour les syndicats de pilotes de ligne qui se battent au contraire pour un renforcement des équipages face à la fatigue, mais il est vrai qu'ils évoquent généralement le long courrier. Pour Clayton Jones, "Le temps est à l'échange et la discussion pas à l'expérimentation". Pour Siim Kallas, le vice Président de la commission Européenne en charge du dossier transport, "Il faut rester attentif aux innovations sans forcément décider de les appliquer sans concertation avec les professionnels". Autant le dire, un seul pilote, voilà qui devrait faire débat à la Communauté européenne même si les grandes compagnies se sont engagés depuis des années dans un lobbying en ce sens.