Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France: le retour à l'équilibre en 2015 mais des suppressions d'emplois annoncées pour 2016


Air France-KLM publie ce jeudi matin ses résultats officiels pour 2015, avec un petit bénéfice pour la première fois depuis 2008. Mais la partie française du groupe devrait annoncer le 26 février, selon l'agence Reuters, un nouveau Plan de Départs Volontaires qui devrait atteindre près de 2000 postes.



La chute de la facture pétrolière et le Plan Perform 2015 semblent avoir permis un retour à la croissance pour Air France qui a publié ce jeudi matin ses résultats 2015, qui confirment un retour à l'équilibre.

Malgré tout la compagnie estime toujours être en sureffectif, en particulier du côté des personnels au sol. Même si elle a annoncé le 15 janvier une version redynamisée de son avenir avec un "plan de croissance ambitieux ", 2016 marquera de nouvelles suppressions d'emplois. A quel niveau ? C'est là qu'il y aura discussion. Selon deux sources syndicales relevées par Reuters ce mercredi, le nouveau Plan de départs Volontaires 2016 portera sur 1.400 postes. La gestion prévisionnelle des effectifs de la compagnie (GPEC), estimait le sureffectif à 1823 postes au sol et 890 emplois chez les navigants commerciaux, soit 2713 postes au total. La direction restera t-elle sur cette évaluation ?

Depuis 2010, ce sont 10 000 salariés qui ont quitté l'entreprise, avec 4 plans de départs volontaires en 5 ans. On peut logiquement penser que les plus volontaires sont déjà partis, il faudra donc que l'entreprise fasse à la fois des propositions très ciblées pour faire effectivement partir des salariés surnuméraires et des conditions attractives pour susciter des vocations. On sait déjà que les escales, premières visées, ne sont justement pas motivées, d'autant que l'emploi local est rare. Au mois de janvier, Frédéric Gagey, patron de la compagnie, avait affirmé qu'il n'y aurait pas de départs contraints.

Les salariés seront rapidement fixés puisque le prochain Comité Central d'Entreprise est annoncé pour le 25 février prochain. Il durera deux jours.
L'intersyndicale doit se réunir ce jeudi dans la matinée, après publication officielle des comptes, pour ajuster sa position. Elle comporte la plupart des syndicats sauf la CFDT et la CFE-CGC, les plus représentatifs de la compagnie.