Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 22 Février 2011

La Charente hausse le ton contre Ryanair



Le Président (PS) du conseil général de Charente , Michel Boutant, s'insurge, dans la Charente libre, contre des «morveux» et des «malotrus», tandis qu’une plainte a été déposée contre Ryanair suite à son départ de l’aéroport d’Angoulême. Pour sa part, Ryanair espère jouer «à domicile» en portant le dossier sur le terrain judiciaire britannique.



La Charente hausse le ton contre Ryanair
Les semaines se suivent et se ressemblent dans les aéroports de province, excédés par l’attitude de Ryanair. L’aéroport de Pau avait rejoint le mouvement à la mi-février, en refusant de payer les aides marketing exigées par la compagnie irlandaise. La plateforme imitait ainsi Angoulême , qui a vu Ryanair tourner les talons après avoir refusé de payer la "rallonge" demandée par la compagnie.
La rupture du contrat signé en 2007 pour une durée de cinq ans avait donné lieu au dépôt d’une plainte, tandis que Ryanair déposait de son côté un dossier auprès du tribunal des affaires internationales de Londres. Les responsables charentais espèrent récupérer plus d’un million d’euros au total : "Nous demandons le remboursement des travaux effectués à la demande de Ryanair, explique Michel Boutant dans la Charente Libre. "Il y en a pour 836 000 euros. Nous demandons aussi le dédommagement du déficit occasionné par leur départ précipité et le remboursement d'une partie des aides marketing versées par avance alors qu'ils n'ont plus exploité la ligne", ajoute le Président du conseil général.
Les responsables charentais espéraient tenir avec Cityline Swiss un projet de remplacement, mais aucun appareil de la compagnie n’a encore été aperçu du côté d’Angoulême.



1.Posté par pat74 le 24/02/2011 12:07
Si le dossier est transféré a londres, je ne donne pas beaucoup de chance de victoire a Michel boutant, en revanche si il optienne une indemnisation pour rupture de contrat illicite, ça créera un précédent dangereux pour Ryanair. En allemagne lufthansa et Air Berlin ont déjà obtenue une belle victoire concernant les contrats entre aéroports et Ryanair