Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Remobilisation, reconquête et renouveau au programme 2012 d’Air France


Il y a deux semaines, Air France dévoilait la première phase de son plan d’économie. Le 25 janvier, elle a présenté ses pistes de réflexion pour la deuxième étape du programme attendue pour juin mais également ses projets 2012 pour reconquérir le cœur des passagers.



ROB FINLAYSON
ROB FINLAYSON
Pour Air France, la deuxième phase de ce plan, présentée courant juin, sera placée sous le signe de la remobilisation, de la reconquête et du renouveau.
Le transporteur veut tout d’abord restaurer sa compétitivité et restructurer son activité court et moyen-courrier, avec un objectif de retour à l’équilibre pour les vols «point à point» dès 2013 et de l’ensemble de l’activité moyen-courrier en 2014.
Sept chantiers sont mis en place : l'activité moyen-courrier, l'activité long-courrier, la maintenance, le cargo, la productivité et l'efficacité économique, le produit et l’offre clients, le management et organisation. Pour chacun de ces sujets, un état des lieux précis est réalisé afin de définir rapidement les objectifs et axes de travail prioritaires. Ceux-ci seront ensuite développés dans le cadre de la transformation de l’entreprise.
«La reconquête commerciale constitue un axe majeur de transformation de l’entreprise», a précisé Alexandre de Juniac, le nouveau président-directeur général d’Air France. Pour atteindre cet objectif, Air France compte sur son réseau long-courrier international important partagé avec KLM, son hub qui offre le plus d'opportunités de correspondance en Europe mais également ses partenariats avec Delta, Alitalia et KLM qui représentent la plus grande joint-venture transatlantique.
Malgré les difficultés économiques, le transporteur a par ailleurs décidé de poursuivre ses investissements pour la clientèle et plus particulièrement celle d’Affaires. Dans la classe Business, le service à bord, le siège et le menu ont subi des améliorations. La compagnie travaille également à une nouvelle cabine long-courrier. Dans son hub de Paris-CDG, elle investit avec Aéroports de Paris et inaugurera à l’été de nouvelles infrastructures au terminal 2. De nouveaux services verront le jour, avec notamment l’ouverture de son plus grand salon pour les clients Affaires.
Afin de retrouver le chemin d’une croissance rentable, Air France entend augmenter la productivité et l’efficacité de l’entreprise en mettant en place des modes de fonctionnement plus simples, plus souples et plus réactifs. Mais elle n’a pas précisé si des suppressions de postes découleraient de cette volonté de simplicité et de souplesse. Elle a également réaffirmé sa volonté de poursuivre le développement de ses bases de province à l’exemple de Marseille, lancé septembre, avec Toulouse et Nice en avril.