Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 9 Février 2014

Un printemps qui s’annonce difficile pour les voyageurs d’affaires



D’un côté des pilotes qui veulent s’engager dans une grève longue d’un mois, de l’autre des escales d’Air France et des PNC qui commencent à bouger pour faire du mois de mai, une période de revendication sans oublier les cheminots inquiets de la réforme ferroviaire qui appellent à des actions dès les premiers ponts…. À croire qu’en France le printemps est une période faste pour revendiquer !



Dans un communiqué adressé à la presse vendredi, le SNPL France ALPA appelle tous les pilotes de ligne français à la grève du 3 au 30 mai 2014. Les demandes, formulées depuis quelques années et restées sans réponse selon le syndicat, portent principalement sur l’abrogation de la loi Diard. Selon nos sources, les escales d’Air France, qui attendent de la compagnie des précisions sur le plan de départs volontaires, veulent aussi se faire entendre. Marseille et Nice sont sur le départ et voudraient marquer la période de leur empreinte. Des grèves perlées, tournantes, pourraient paralyser les vols d’AF. Toulouse et la Corse se disent prêts à suivre le mouvement sans pour autant avoir pris de décision.

À la SNCF, côté CGT et SUF on aimerait un mouvement pour l’ensemble du transport français. Deux jours de grèves, à l'occasion des ponts, pourraient être proposés aux salariés. Cerise sur la loco, les transporteurs routiers se disent prêts à suivre pour lutter contre les frais et taxes diverses qui touchent le transport routier français et qui épargnent, selon eux, la concurrence européenne.

Enfin, les taxis, eux aussi, veulent se faire entendre. Les grèves du 10 février ne seraient qu’un coup de semonce au gouvernement. Reste à savoir qui va céder le premier… Faute de quoi, il serait plus prudent de rayer le mois de mai de son calendrier professionnel.