1 voyageur sur 3 transporte des objets interdits en cabine et 12% avouent avoir déjà vapoté

Les règles de sécurité les plus enfreintes par les voyageurs français en avion viennent d’être révélées : Passer en douce des objets interdits au contrôle de sécurité, fumer mais aussi avoir des relations sexuelles. Est-ce que vous fumez pendant l'amour ? Non, seulement après.

Presque trois quarts des voyageurs qui essaient de dissimuler des objets interdits lors du contrôle de sécurité à l’aéroport se sont fait prendre la main dans le sac et ont dû se débarrasser de ces objets. La plupart des voyageurs étaient en possession de briquets, bombes aérosols de plus de 100ml et de pinces à épiler.

L’équipe de www.Jetcost.com a entrepris des recherches sur les comportements des voyageurs Français. Plus de 2 000 Français âgés de 18 ans et plus, qui ont déclaré avoir pris l’avion au moins une fois au cours des 2 derniers mois, ont été interrogés, tout en particulier sur les règles qu’ils ont pu enfreindre à l’aéroport/ en avion.

Tout d’abord, les premiers résultats du sondage ont montré que plus d’un voyageur sur trois (34%) a déclaré avoir tenté de passer au contrôle de sécurité tout en sachant qu’ils étaient en possession d’un objet interdit. Parmi ceux-là, plus des deux tiers (65%) ont déclaré que l’objet interdit en question avait été intercepté et qu’ils avaient dû s’en débarrasser avant de finaliser le contrôle de sécurité.

Le top cinq des objets interdits que les passagers français ont déjà essayer de faire passer discrètement au contrôle de sécurité se sont avérés être les suivants :

1. Briquets - 67%

2. Bombe aérosol de plus de 100ml - 42%

3. Pince à épiler - 22%

4. Paire de ciseaux - 13%

5. Lames de rasoirs - 7%

De plus, le sondage a révélé que la plupart des sondés (74%) ont avoué avoir essayé de cacher les objets interdits tout au fond de leur sac, pensant que les agents de sécurité n’iraient pas regarder à cet endroit. Les poches de manteaux se sont avérées être la deuxième cachette favorite pour 15% des sondés.

Lorsqu’on leur a demandé pourquoi ils essayaient de cacher des objets dans leur valise tout en sachant qu’ils étaient interdits, 33% des sondés ont répondu qu’ils ‘avaient une raison valable d’emporter cet objet avec eux’, tandis que 30% ont admis avoir ‘oublié de le mettre dans leur bagage en soute’. 26% des sondés ont déclarés qu’ils ne voulaient simplement ‘pas en acheter un autre’.

Enfin, lorsqu’on leur a demandé s’ils avaient aussi enfreint d’autres règles à l’aéroport et/ou en avion, 12% ont confessé qu’ils avaient déjà ‘fumé une cigarette électronique en plein vol’, tandis que 9% ont admis avoir eu des relations sexuelles.