800 passagers de Level bloqués à Montréal depuis plusieurs jours

Huit cents passagers bloqués à l'aéroport international de Montréal Pierre-Elliott Trudeau depuis plus de quatre jours pour certains. La compagnie aérienne à bas prix Level qui devait les transporter a annulé une série de vols à destination de Paris. Level qui vient de livrer à Déplacementspros.com ses premières explications.

La compagnie aérienne espagnole Level a annulé le premier vol samedi. Le vol suivant, prévu pour lundi, a également été annulé. L'entreprise a évoqué des "raisons opérationnelles" sans donner plus de précision.

Cette série d'annulations a déclenché un effet domino. Mardi, un total de 800 passagers attendaient le prochain vol, qui ne décollera pas avant ce jeudi 19 juillet. Pourtant si l'on consulte le site en ligne de réservation de la compagnie, on constate qu'aucun vol n'est programmé pour ce jour au départ de Montréal et à destination de Paris.

Plusieurs des 800 passagers ont choisi de repartir par leurs propres moyens en achetant de nouveaux billets auprès d'autres compagnies. Aujourd'hui entre 200 et 300 personnes seraient toujours bloquées à l'aéroport Trudeau de Montréal. Des voyageurs qui se disent abandonnés par la compagnie qui n'a, pour le moment proposé aucune solution de repli et qui est quasiment injoignable selon le témoignage de certains passagers.Un porte-parole de Level a pourtant déclaré "Nos collègues et partenaires ont travaillé sur le re-réservation ou le réacheminement des clients sur des vols alternatifs depuis que la perturbation s'est produite ." Si la priorité c'est de rapatrier tous les naufragés des vols Level, il ne semble pas que la situation soit traitée en urgence par le transporteur.

Une mésaventure que la jeune compagnie, créée par le groupe IAG l'an dernier à Barcelone et qui ne dessert Montréal que depuis le début de ce mois de juillet, pourrait payer cher. En indemnisation pour les passagers dans un premier, mais surtout en terme d'image. De nombreux passagers bloqués à Montréal ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux. Leurs messages ont été relayés de très nombreuses fois au cours des derniers jours. Alerté de la situation, Gabor Lukacs, fondateur du groupe Air Passenger Rights, une association de défense des passagers aériens, estime que le désastre pourrait être aussi commercial. "Lorsque les autres passagers verront que c'est ainsi que Level traite ses clients, ils ne feront plus de réservations. Quand Level verra que leurs réservations chutent, ils sentiront qu'il est urgent de corriger la situation ."

Ce jeudi à la mi-journée Level a contacté la rédaction de Déplacementspros.com pour apporter des précisions quant à la situation, insistant sur le fait qu'Il s'agit "d'un événement exceptionnel et isolé, et nous sommes sincèrement désolés de voir nos passagers subir cette situation."

Le transporteur explique que lors de l'annulation, la totalité des passagers ont été automatiquement ré-enregistrés sur le premier vol LEVEL disponible vers leur destination. D'autres options leur ont été également proposées, comme le remboursement de leur vol, la réservation d’une place sur un vol d'une autre compagnie aérienne (soumis à dispo) ou,dans le cas où les options précédentes ne leur conviendraient pas, les passagers pouvaient également effectuer une réservation par eux-mêmes sur un vol qui leur conviendrait. Vol qui sera totalement remboursé.

La compagnie Level ajoute "Nous ne sommes fort heureusement aujourd’hui pas à 200 passagers bloqués à Montréal, mais nous voyons certains revenir à nos comptoirs pour finalement changer d’avis quant à l’option que leur avions donnée. Evidemment, nous faisons tout notre possible pour répondre à leur souhait. Bien entendu, tous nos passagers seront en mesure de réclamer le remboursement et compensation des frais engagés à l'occasion de ces annulations."