A Londres, Uber financera son passage à l’électrique avec une surcharge

Uber a pour objectif de proposer une flotte 100% électrique à Londres d'ici 2025. Pour financer ce projet, l'entreprise américaine veut appliquer une surcharge sur ses courses à compter de 2019.

Pour aider ses chauffeurs londoniens à acheter des véhicules électriques, Uber veut mettre en place une nouvelle commission sur les courses. Le VTC facturera à ses clients une surcharge de 15 pence (17 centimes d'euro) par mile parcouru (1,6 kilomètre) à partir du début de l'année 2019.

L'entreprise espère ainsi collecter plus de 200 millions de livres. Elle ajoute qu'un chauffeur travaillant 40 heures par semaine pourrait obtenir par ce biais 3000 livres en 2 ans pour financer l'achat d'une voiture électrique.

Avec ce dispositif, Uber estime que 20 000 chauffeurs seront passés à l'électrique d'ici la fin de 2021. La société a également noué des partenariats avec des fournisseurs de bornes de recharge pour faciliter le quotidien des chauffeurs roulant à l'électrique.

"Le maire de Londres a une vision ambitieuse pour réduire la pollution de l'air dans la capitale et nous sommes déterminés à faire tout ce que nous pouvons pour la soutenir", a expliqué Dara Khosrowshahi, directeur général d'Uber.