Advito : les nouvelles technologies séduisent tandis que les prix aériens restent stables

Advito note un intérêt croissant des entreprises pour les technologies favorisant la communication virtuelle. Dans sa dernière étude «Industry Forecast», le spécialiste du business travel confirme ses précédentes prévisions 2016 sur la baisse des tarifs aériens et hôteliers, et annonce un développement des moyens de paiement alternatifs et des services à la demande. Quitte à enfoncer bien des portes ouvertes.

Grâce au faible prix du pétrole actuel et à la stagnation attendue à la fois en termes de demande et de capacité, les prix aériens vont être stables, voire pourraient reculer en 2016, selon Advito. Seuls certains marchés d’Amérique Latine pourront connaître une augmentation des tarifs intercontinentaux.

Hébergement : tarifs en baisse en Europe
En ce qui concerne les hôtels, Advito a réajusté ses premières prévisions pour deux régions. Ainsi les projections ont été revues à la baisse pour les tarifs hôteliers en Europe. Elles tablent sur une fourchette allant de 1% à 3% au lieu de 2% - 4%. Les prédictions tarifaires des établissements en Amérique Latine augmentent pour leur part de 2% à 4% jusqu’à 3% à 5%, tirées par les hausses de prix en Argentine et au Chili.

Les nouvelle technologiques attirent
"Les entreprises sont de plus en plus préoccupées par la baisse des coûts, la sécurité et l’environnement, ainsi que par l’équilibre travail-vie privée", affirme Olivier Benoit, Senior Director d’Advito. "En conséquence, les chargés de voyage doivent bien évaluer l’intérêt de chaque déplacement. La communication virtuelle, grâce aux vidéo-conférences notamment, peut offrir une véritable alternative. La technologie existante s’est améliorée et s’avère moins onéreuse qu’avant".

Du côté des moyens de paiement, il y a aussi du changement : les solutions de paiement virtuel telles que les cartes de crédit virtuelles ou l’automatisation de paiement virtuel vont devenir courantes dans le voyage d’affaires. Les paiements sont ainsi sécurisés et simplifiés et les données faciles à analyser. "Les services de voyage à la demande permettent pour leur part de diminuer le montant des dépenses", ajoute Olivier Benoit. "Avec les nombreuses applications disponibles sur smartphone, les voyageurs ont accès à des services souvent moins chers que ceux réservés pour eux par un tiers. Prenons à titre d’exemple les VTC et comparons ces services avec la réservation d’un taxi via la réception de l’hôtel où vous séjournez".