Aéroport de Dacca (Bangladesh) : les passagers ne peuvent se faire déposer que par une personne

Un kamikaze s'est fait exploser le 24 mars 2017, à proximité d'un point de contrôle de la police près de l’aéroport international de Dacca au Bangladesh. Au lendemain de ce deuxième attentat du mois de mars, Civil Aviation Authority Bangladesh (CAAB) demande aux passagers de ne se faire accompagner que par une seule personne sur la plate-forme.

Un nouvel attentant suicide a été perpétré près de l'aéroport de Dacca, le 24 mars 2017. Le kamikaze a été la seule victime de l'explosion, selon la police. Une autre attaque avait eu lieu une semaine avant à l'intérieur d'un camp d'une unité d'élite des forces de sécurité situé près de la plate-forme. Deux personnes avaient alors été blessées.

A la suite de ces événements, le Civil Aviation Authority Bangladesh (CAAB) demande à tous les passagers de limiter à une seule personne le nombre de proches les accompagnant sur l'installation.

Le directeur de l'aéroport Captain Kazi Iqbal Karim a expliqué "quand un passager sur le départ vient à l'aéroport, plusieurs proches l'accompagnent ce qui entrave les procédures de sécurité car il faut trop de temps pour réaliser un contrôle corporel complet de chacun".

Les autorités assurent également que les mesures de sécurités ont été renforcées sur l'installation.