Afrique: déplacements dangereux cette semaine au Togo, en RDC et à Madagascar

Les prochains jours vont voir s’affronter des candidats aux élections législatives et présidentielles au Togo (20/12), en RDC (23/12) et à Madagascar (19/12). Les voyages d'affaires sont à éviter au cours de cette période et la plus grande prudence est recommandée à ceux qui ne pourraient différer leur déplacement.

Des violences électorales ont déjà été enregistrées, en particulier en RDC où l’on déplore plusieurs morts et la constitution de quelques groupes armés dans les zones rurales. Au Togo, des violences ont aussi été enregistrées et le gouvernement français a réaffirmé son soutien aux efforts déployés par la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour parvenir à un règlement négocié de la crise politique. A Madagascar, le résultat du second tour des Présidentielles risque d’être contesté comme les résultats du premier tour, les observateurs redoutent des tensions à l’annonce des résultats.

Les voyageurs d'affaires en déplacement dans la région, doivent éviter les rassemblements de foule et signaler, dans la mesure du possible, leur présence aux autorités françaises.

Rappelons que la communauté française est particulièrement importante à Madagascar avec 17 622 ressortissants inscrits, et est présente dans une moindre mesure au Togo (2 573 inscrits) et en RDC (2 695 inscrits).