Aigle Azur arrête Marseille-Dakar

La compagnie française se réorganise à Marseille mais confirme sa liaison Paris-Bamako.

Aigle Azur stoppe la ligne Marseille-Dakar à compter du 29 juillet, desserte opérée deux fois par semaine. La compagnie française recentre cet été ses «opérations moyen-courriers vers l’Algérie, le Liban, le Portugal, la Russie et l’Ukraine, marchés où la demande reste la plus forte (…) le réseau long-courrier demeurant quant a lui inchangé».

«La suspension des vols entre Marseille et Dakar sur la deuxième moitié de l’été (29 juillet au 16 septembre) est d’abord due à une demande beaucoup plus faible sur cet axe par rapport à d’autres, et au retrait imprévu d’un des appareils de type A320 de la flotte d’Aigle Azur début juin, notamment induite par la crise des 737 Max», précise la compagnie aérienne. 

Aigle Azur annonce enfin que son programme sur la deuxième moitié de l’été à Marseille - où elle a doublé sa présence ces douze derniers mois et base à l'année deux avions de type A320 - se voit renforcé sur ses autres destinations, notamment algériennes, sans oublier ses dessertes directes régulières vers Moscou et Beyrouth.

Sur Bamako, avec l'arrêt de la desserte de Corsair avec laquelle elle opérait ainsi en quotidien en code-share, Aigle Azur a par ailleurs annoncé qu'elle maintenait la ligne, à raison de quatre
fréquences hebdomadaires à l'année.


Pour rappel, deux appareils d’Aigle Azur de type A320 sont aujourd'hui exploités par la TAP, appareils qu’Aigle Azur réintégrera dans sa flotte dans les prochains mois. Aigle Azur, seconde compagnie aérienne française, est détenue par HNA (48%), David Neeleman (32%) et Lu Azur (20%).