Air Austral : immobilisation d’un Boeing 787-8

Un problème a été identifié sur l’un des moteurs d’un Boeing 787-8 d’Air Austral, contraignant la compagnie aérienne à immobiliser l’appareil.

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Helvetica; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Helvetica; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; min-height: 13.0px} span.s1 {font-kerning: none} "Une dégradation précoce et inattendue des ailettes déjà sous surveillance", tel est le problème identifié sur l’un des moteurs Trent 1000 d’un Boeing 787-8 appartenant à la compagnie Air Austral. Comme le rapporte L’Écho touristique, la compagnie française basée sur l’île de la Réunion est contrainte d’immobiliser son appareil pour un minimum de deux mois.

Ce problème intervient alors que le motoriste Rolls Royce, constructeur des moteurs Trent 1000, avait constaté en 2018 un problème de durabilité des ailettes de ces moteurs. Devant l’impossibilité de fournir dans l’immédiat le même type de pièces améliorées, le constructeur avait été contraint d’imposer des contrôles réguliers et minutieux de tous les moteurs concernés. Une panne similaire avait d’ailleurs déjà affecté les deux appareils d’Air Austral, et avait causé leur immobilisation successive en 2018. Récemment, Singapore Airlines et Jetsar avaient également dû immobiliser des Boeing 787 pour un problème similaire.

Air Austral indique que la situation est extrêmement pénalisante pour la compagnie mais que "la sécurité reste une priorité absolue". La compagnie assure mettre "tout en oeuvre afin d'être en mesure de proposer la meilleure alternative à sa clientèle" et qu’elle tiendra informée ses passagers de l'évolution de la situation".