Air Canada et United visent à nouveau la joint-venture

Les deux partenaires de Star Alliance, United et Air Canada avaient dû renoncer à un premier projet de joint-venture après l'opposition du Bureau de la concurrence canadien. Mais ils n'y renoncent pas d'autant que selon le vice-président, Alliances et affaires réglementaires de la compagnie canadienne, la révision des règles de propriété et de concurrence dans l'aérien, menée actuellement par le gouvernement Trudeau, pourrait donner un nouveau souffle au dossier.

Présent à l’assemblée annuelle de l’Association du transport aérien international organisée à Cancun, Yves Dufresne, vice-président Alliances et affaires réglementaires d'Air Canada, a confié au média Les Affaires que la compagnie envisage de relancer son projet de coentreprise avec United. Selon lui, ce dossier - lancé en 2012 puis abandonné face à l'opposition du bureau de la concurrence – pourrait renaître de ses cendres grâce à la révision par le gouvernement canadien des règles de propriété et de concurrence dans le secteur aérien.

Yves Dufresne a, en effet, expliqué au journaliste des Affaires "Les choses ont changé depuis. Les prochaines dispositions législatives prévoient que le gouvernement aura son mot à dire sur ces questions, ce qui devrait jouer en notre faveur". Il a ajouté "C’est faisable. Ce pourrait être fait à l’intérieur d’une année. Disons, au pire –puisqu’on ne sait jamais ce qui pourrait survenir– d’ici la fin de 2018. C’est une échéance tout à fait réaliste".

La coentreprise permettrait à United et Air Canada de coordonner leurs horaires et leurs tarifs ou encore de partager les bénéfices et les coûts sur le marché des vols entre les deux pays.