Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Mardi 3 Juillet 2018

Air France : Frank Terner, son DG, a toutes les qualités pour devenir agriculteur


Dieu sait à quel point je respecte les agriculteurs même si je les chatouille sur leur talent pour se plaindre. À part eux, il y en a pas mal dans mon village et ce sont des amis, je ne connais pas vraiment d'autres métiers où l'on se plaint autant de tout, tout le temps. "Une tradition" me dit en souriant mon voisin qui exploite plus de 300 ha sur le plateau. Mais le talent de ces cultivateurs, c'est d'avoir la lucidité de reconnaître qu'avant d'aller chercher les fautes chez les autres, il faut de temps en temps s'interroger sur ses habitudes de travail et l'origine de ses problèmes.



Franck Terner a-t-il voulu faire pleurer Cosette à la FNAM ?
Franck Terner a-t-il voulu faire pleurer Cosette à la FNAM ?
Globalement, chez Air France, c'est un peu la même chose. Tous les malheurs du monde viennent d'ailleurs, c'est en gros ce que le DG d'Air France Franck terner est venu expliquer tout récemment devant la FNAM, Fédération nationale de l'Aviation Marchande. Des taxes, une solidarité coûteuse, la sûreté, des frais d'exploitation en hausse, des avions, des clients, des pilotes en grève et, refrain bien connu, des méchantes compagnies du Golfe. Pensez donc, ressortir une fake news américaine qui évoque les 50 milliards d'aides financières reçues par le trio moyen oriental, Etihad, Qatar et Emirates, fastoche pour faire pleurer Cosette. D'autant que depuis un moment, on sait que ces aides n'existent pas pour Emirates qui achète, entre autres, son pétrole dans le monde entier au tarif de tous les autres.

Si on peut discuter sur les aides d'état à des compagnies d'Etat comme Qatar et Etihad,entre 2 et 9 milliards entre 2010 et 2017, ce serait oublier l'ardoise d'Air France payée en 1994 par les contribuables, 20 milliards de francs. On pourrait aussi parler de British Airways ou de Lufthansa qui, dans une bien moindre mesure, ont également en leur temps bénéficié de la manne gouvernementale.

Que dire du "chapitre 11 " des compagnies aériennes américaines, vaste escroquerie d'Etat qui leur permet d'être aidée en toute impunité et en dehors de tout cadre légal d'analyse financière. Faut-il rappeler l'apport d'Air France à KLM lors du rachat de l'entreprise hollandaise… et l'inverse aujourd'hui dans les comptes annuels. Oublions aussi ces obligations de service public qui permettent aux compagnies françaises d'être subventionnées par les régions. L'aide indirecte est partout, dans tous les domaines, n'en déplaise à Franck Terner, pourtant brillant DG qui mérite largement de rester au poste qu'il occupe.

Mais de grâce, Monsieur le Directeur Général, oubliez enfin cet argument qui, en son temps, avait fait réagir Tim Clark lors du Forum APG à Cannes. Il avait alors invité Jean-Cyril Spinetta, Président d'Air France/KLM à l'époque, à envoyer des émissaires pour auditer ses comptes et débusquer les aides et subventions. Il l'a fait, dit la rumeur et le résultat est resté discret. Et pour cause, ils n'auraient rien trouvé. Certes les charges sociales à Dubaï sont peu élevées et la gestion de l'aéroport moins couteuse mais dans les pays où ils disposent de représentations commerciales, ils respectent le droit local. Idem pour Qatar Airways ou Etihad.

Que des compagnies américaines balancent des inepties, pourquoi pas. Leur Président le fait bien. Mais Air France, empêtrée en permanence dans des conflits, des égos de Présidence et des coups fourrés en interne, a mieux à faire que de regarder ce qui ne va pas ailleurs. Oui vous avez raison, le combat doit se faire chez nous. Chez ADP qui vous prend pour des tirelires volantes, au Ministère des finances qui pense que vous êtes "taxes friendly" ou chez les clients qui en veulent plus pour moins.

Avant d'aller chercher des mirages dans le désert, récoltons le blé qui dort chez nous. Je vous l'ai dit, nous sommes tous des enfants d'agriculteurs.

Pierre Barre



1.Posté par Alan le 04/07/2018 07:35
C'est bien vu mais... Air France comme les agriculteurs ne travaillent pas dans des univers faciles. Il ne faut pas l'oublier. La France est un pays de tradition agricole dans sa façon de penser et de valoriser son passé. C'est sans doute là qu'il faut chercher notre vision passéiste du travail et notre relation au patronat. Pas facile pour Franck Terner de piloter tout cela.
Alan

2.Posté par Tarzan Boy le 04/07/2018 10:24
A l'évidence, les dirigeants d'Air France sont en plein déni de réalité. Et oui les 50 milliards de dollars de subventions dénoncés par les compagnies US sont non seulement une fake news, c'est aussi de la mauvaise propagande. Le DG d'Air France devrait mieux se renseigner et lire dans la presse et dans les déclarations officielles que le gouvernement US a finalement admis publiquement et par écrit qu'Emirates n'était pas subventionnée, avait une contribution significative à l'économie Américiane, et que par conséquent l'Open Sky entre les États-Unis et les Émirats arabes unis était maintenu !

Le village gaulois français continue de penser qu'Emirates est subventionnée, que la terre est plate, et que certains pilots syndicalistes d'aujourd'hui sont des fils spirituels de Mermoz et de Saint Exupéry et non des enfants gâtés, colériques et suicidaires, comme des fils de bonne famille faisant un usage perverti et dissolu de la fortune des parents.

Pourquoi Monsieur le Directeur général d'Air France ne parle-t-il pas de la trop faible productivité de ses pilotes qui volent 650 heures par an en long-courrier lorsque tous les concurrents - dont les compagnie du Golfe - font voler leur propre pilote 900 heures?

Je propose une réponse: c'est parce qu'il est toujours plus facile de suspecter et se plaindre de la réussite des autres que d'admettre ses propres faiblesses et ses propres échecs. C'est aussi parce que les dirigeants de cette entreprise n'ont jamais eu le courage d'affronter ce qui méritait de l'être : l'État pour commencer dont l'influence politique est néfaste à la gestion de cette entreprise, les corporatismes de tout poil qui bloquent, paralysent et empoisonnent lentement ce qui était jadis un fleuron national.

Dans un petit concert pathétique de l'entre-soi entre Air France, la FNAM et l'aviation civile, on aime pratiquer ce petit jeu misérable et stérile qui consiste à dénigrer les compagnies qui réussissent à gagner le cœur des clients français. Et je leur pose collectivement la question : comment arriver à perdre de l'argent lorsque l'on s'appelle Air France et que son hub est situé sur la ville et l'aéroport parmi les 3 plus attractifs au monde en matière de tourisme et de business ?

Mais ça, le DG d'Air France a omis d'en parler...

3.Posté par Fred158 le 04/07/2018 21:06
Tarzan Boy :
Arrêtez avec ces chiffres de 650 hdv pour les pilotes d’AF. Beaucoup de pilotes sont a plus de 800 hdv (777, 320...)
Certains sont en stop planning en novembre car au taquet des heures légales.
Et c’est la compagnie qui fait les plannings, pas les pilotes que je sache...
Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup de cadres pilotes qui volent 200 hdv mais retrouvent le chemin des avions les jours de grèves...
Et n’oubliez pas que les pilotes sont aux 35h comme tous les français dont vous faites partie...


Pierre Barre :
Il aurait été plus honnête de votre part de préciser que les 20 milliards de francs de 1994 ont été intégralement remboursés, donc Air France ne doit rien à personne ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’entreprises (automobile, banques etc)

4.Posté par Tarzan Boy le 06/07/2018 10:23
Fred158:
Merci de ce mini-tract online ! Quelle chance insigne pour le rampant que je suis de pouvoir s'expliquer directement avec un digne représentant de la Race des Seigneurs.

Vérification faite, vous n'avez pas tort, (pas tout à fait...:-)): le temps de travail légal est de 688 heures (et non 650). c'est 25% de moins que le temps de travail de base de la concurrence. Si on divise ce temps de travail par 47 semaines travaillées par le salarié lambda, cela fait 15 heures de travail par semaine! Vous avez dit 35 heures ?...:-)

Le chiffre de 650 heures intégrait sans doute une moyenne générale qui inclut les cadres PNT... que vous ne semblez pas porter dans votre cœur... on se demande bien pourquoi ils ne trouvent pas grace à vos yeux... mais j'imagine pas plus que les cadres au sol ... ou que les services de planning, ces "minables rampants" que vous rendez responsables de votre mauvaise votre productivité (que vous admettez donc implicitement!) .

Mais c'est oublier que ces rampants s'échinent à appliquer votre convention collective fort sophistiquée et aussi alambiquée qu'avantageuse pour le salarié et qui est la seule responsable du fait que vous voliez moins que vos concurrents directs dont vous dénoncez les soit-disant subventions.

En vérité, il n'y a pas de subventions, et savez vous pourquoi ? Parce que le simple manque de productivité de votre catégorie de personnel, couplée il est vrai à des charges sociales très élevée en France, et des redevances aéroports onéreuses, suffisent à creuser un écart compétitif et expliquer les 7 ou 8 poins d'EBITDA avec les compagnies les plus performantes.

Voilà, c'est tout. Les reste n'est que littérature, et agriculture...


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.