Air France-Klm optimiste pour le 4e trimestre malgré un léger recul

Au lendemain de résultats jugés décevants de Lufthansa , le groupe franco-néerlandais fait état d’un bénéfice d’exploitation en très légère baisse au troisième trimestre à 1,065 milliard d’euros, au-dessus des 952 millions anticipés en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires du groupe franco-néerlandais a progressé de 4% sur un an en données publiées et de 5,8% à changes constants pour atteindre 7,54 milliards d'euros, grâce notamment à une augmentation de 2,3% de son trafic de passagers et d'une hausse de 2% de la recette unitaire du groupe par siège kilomètre offert à changes constants.

Pour le quatrième trimestre, le groupe aérien prévoit une augmentation des revenus de l'activité Passage réseaux, "avec des coefficients d'occupation long courrier prévisionnels supérieurs à l'année dernière et une recette unitaire Passage stable à change constant".

Comme IAG, maison-mère de British Airways et Iberia , Air France-KLM profite de la demande pour contrer la hausse de sa facture pétrolière qui pourrait passer de 4,5 milliards d’euros en 2017 à cinq milliards en 2018 puis, aux cours à terme actuels, à 5,9 milliards en 2019.