Air France: l’intersyndicale PNC a quitté la table des négociations

Excédée par le ton des discussions en cours et à une semaine de l'échéance de son accord d'entreprise, l'intersyndicale SNPNC-UNSA PNC publie un communiqué pour expliquer pourquoi elle a quitté la table. Le torchon brûle avec la direction de la compagnie.

Seule l'UNAC reste désormais autour de la table des discussions entre la direction et les PNC, autant pour parler du projet Boost que de "Trust Together" ou encore l'accord d'entreprise qui régit ce secteur d'activité de la compagnie. L'intersyndicale des hôtesses et stewards d'Air France a quitté les discussions, considérant que la compagnie propose "un projet d’ACG en trompe l’œil qui va dégager encore plus d’économies sur notre dos, car les PNC sont apparemment le filon qui sert à dégager du fric pour financer BOOST et surtout pour payer la SURprime promise aux PS et aux Pilotes".

Le ton est à la rupture et l'intersyndicale affirme qu'elle ne reviendra à la table des négociations que pour discuter de ses propres propositions, en particulier la mise en place d'un secteur mixte long-courrier/Moyen Courrier "en lieu et place d’une nouvelle compagnie qui n’est qu’un cheval de Troie pour détruire nos conditions de travail et de rémunération dans les années à venir. Si ce n’est nos emplois!".

Ses propositions détaillées et techniques sont à lire dans le tract en PDF ci dessous.