Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Dimanche 13 Mai 2018

Air France : le bal des egos a commencé


Air France KLM sera à partir de ce mardi soir comme un canard sans tête, qui continue de courir - en l'occurrence de voler - alors que le couperet est tombé. Des négociations sans fin commencent pour la gestion de transition. Le bal des egos a commencé.



Qui pour succéder à Jean-Marc Janaillac ?
Qui pour succéder à Jean-Marc Janaillac ?
Il n'y a plus de préavis de grève sur l'agenda d'Air France pour l'instant mais les voyageurs d'affaires ne peuvent pas vraiment souffler. D'abord parce que la pression continue du côté de la SNCF, autre acteur essentiel des déplacements professionnels, mais aussi et surtout parce que l'avenir d'Air France reste bien incertain.

Les organisations syndicales multiplient les tracts pour appeler à la responsabilité, à la "reconstruction" (voir tract CFDT ci dessous) ou encore à la baisse des charges imposées par l'Etat (voir cette fois le trac du syndicat SNPL, également ci dessous). Pour l'heure, l'intersyndicale n'a plus comme interlocuteur que le DG Franck Terner, qui a présenté les dernières offres rejetées par referendum, si bien qu'on ne voit pas très bien quelles discussions pourraient reprendre sans faire un pas de côté. Or, sans PDG, comment renouveler le genre ?

Du côté de la succession de Jean-Marc Janaillac et comme l'écrit si bien La Tribune, c'est "le grand bazar ". Pour la période de transition d'abord, le Conseil d'administration ayant du mal à se mettre d'accord sur un nom. Mais aussi pour la suite, car la liste des prétendants potentiels s'allonge mais aucun nom ne s'impose et beaucoup de candidats l'ont déjà été il y a 2 ans. S'étant pris une veste, il n'est pas sûr qu'ils veuillent à nouveau se présenter à un guichet de moins en moins attractif, surtout au regard de l'ambiance délétère au sein de la compagnie. Les syndicats ont toujours été difficiles à manier mais là, ils sortent renforcés du bras de fer inachevé avec la direction et raidissent nettement leur discours, même s'il est suicidaire. Le départ volontaire de Jean-Marc Janaillac aura t-il su faire un électrochoc ? C'est ce qui reste à démontrer.

Air France : le bal des egos a commencé




1.Posté par Entre Laligne le 14/05/2018 07:11
Si la CFDT ne s'était pas empressée de signer les 0,55 % d'augmentation dans le cadre des NAO at ainsi provoquer la colère des personnels , on en serait sans doute pas là.
Maintenant elle essaye de rattraper le train comme elle peut , en particulier en tapant sur les pilotes (c'est toujours vendeur )
Les Salaries s'en souviendront lors des prochaines élections professionnelles

2.Posté par nol le 14/05/2018 09:14
Heureusement que la CFDT sauve un peu l'image syndicale chez Air France...
La meilleure chose qui puisse arriver à Air FRANCE, est que Philippe Evain soit débarqué du SNPL... Cet héritier revendiqué de Corbet... mérite de suivre son parcours..
L'état doit se débarrasser des 14% qu'il détient de la compagnie ainsi les syndicats sentiront leurs société un peu moins immortelle...

3.Posté par Yvan le 14/05/2018 09:39
Bonjour

Je suis patron d'une petite agence de voyage qui fait 50% de son chiffre avec des entreprises locales, PME/PMI principalement. Depuis le début mai, les consignes de mes clients sont formelles : TSAF (tout sauf Air France). Comme ils partent de province, Bordeaux principalement, ils préfèrent une escale en Allemagne pour les vols à l'international. Ils n'aimaient pas CDG mais là, la situation les conforte.
Avant je cherchais à les dissuader (en évoquant les miles AF) mais aujourd'hui le programme de fidélité de Lufthansa séduit tout autant ! Ce mois ci j'ai fait pour la première fois plus de compagnies étrangères que d'AF. C'est un vrai signe.
Bref, un beau gâchis pour le pavillon français
Yvan


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.