Air France: le patron de KLM, dont le départ est souhaité, semble soutenu par toute sa compagnie

Les soutiens se multiplient pour le maintien de Pieter Elbers au poste de directeur général de la compagnie néerlandaise. Après les salariés, ce sont maintenant les dirigeants de KLM qui demandent le renouvellement de leur patron dont le mandat arrive à échéance en avril prochain.

C'est une chose connue et qui pèse certainement très lourd dans le dossier de Pieter Elbers. S'il se trouve aujourd'hui dans le viseur de Benjamin Smith et que beaucoup pensent que ses jours sont comptés, c'est parce qu'il avait vivement manifesté son désaccord lors de la nomination du canadien à la tête du groupe. Il y a également une autre raison qui relève plus de la stratégie, Ben Smith souhaite un groupe plus intégré, quand Pieter Elbers défend l'autonomie de KLM.

Quoi qu'il en soit, le président du directoire de KLM ne semble pas vouloir lâcher l'affaire. Il apparaît déterminé à défendre son périmètre professionnel et n'hésite donc pas à se lancer dans une partie de "bras de fer" avec Benjamin Smith.

Dans un courrier envoyé aux administrateurs d'Air France-KLM, plus d'une centaine de directeurs de KLM demandent le renouvellement de Pieter Elbers à son poste de président du directoire de KLM. Dans ce courrier dévoilé par Bloomberg, ils font part de l'inquiétude qui règne chez KLM de voir leur leader menacé d'être mis sur la touche par Air France-KLM. Une décision contre laquelle une partie des personnels de KLM pourrait faire grève, menacent-ils.

Le mandat de Pieter Elbers s'achève en avril. Selon le courrier, le conseil de surveillance de KLM aurait reconduit Pieter Elbers dans ses fonctions.

Cette lettre envoyée aux administrateurs intervient après le lancement d'une pétition pour le maintien de Pieter Elbers à son poste, pétition qui a recueilli des milliers de signatures. Le gouvernement néerlandais a, lui aussi, pris position la semaine dernière en apportant ouvertement son soutien à Pieter Elbers.

Le groupe pourrait trancher la semaine prochaine lors d'une réunion du conseil d'administration d'Air France-KLM le prévue pour le 19 février.