Air France ne contrôle plus les cartes d’identité à l’embarquement en domestique

Depuis hier lundi 22 janvier, Air France ne contrôle plus la concordance entre carte d'embarquement et carte d'identité, estimant que la fin de l'état d'urgence a levé cette obligation.

Le lièvre a été levé par le maire de Nice Christian Estrosi au moment de monter lui même à bord d'un vol Paris-Nice ce lundi 22 janvier. Surpris et même choqué, publiant immédiatement un tweet indigné.
Nice Matin s'est ensuite fait confirmer qu'Air France avait décidé de lever la vérification. La compagnie estime, selon le journal, que la procédure visant à vérifier que le nom mentionné sur la carte d'embarquement du passager correspond bien à celui de la carte d'identité du passager, "est obsolète depuis le 1er novembre dernier et la fin de l'état d'urgence".

Le journal affirme que l'ensemble des compagnies du groupe Air France a levé ces contrôles pour les vols domestiques, considérant que la mesure de sûreté n'est plus utile puisque "les passagers arrivant à l'embarquement avaient préalablement fait l'objet d'un contrôle au poste d'inspection-filtrage".

Sur son site, Aéroports de Paris précise que ce contrôle n'est pas obligatoire mais confirme que "la réglementation invite les compagnies à vérifier votre identité avant l’embarquement". "Invitation" n'étant pas obligation, Air France semble avoir choisi de gagner du temps.

D'autres compagnies, comme EasyJet pourraient décider également de suspendre ces contrôles ce qui leur permettrait un gain de temps à l'embarquement.