Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


AirBnb réalise le meilleur trimestre de son histoire


Le chiffre d'affaires du troisième trimestre a dépassé le milliard de dollars alors que les réservations ont explosé à l'échelle internationale dans des endroits comme Beijing, Mexico ou Birmingham, en Angleterre, explique la société basée à San Francisco.



Un résultat record pour AirBnb qui, malgré la concurrence et les nombreuses critiques, poursuit sa progression.

Sa croissance a attiré la colère de l'industrie hôtelière aux États-Unis et à l'étranger, où la population locale est mal à l'aise avec la rotation constante des clients dans leurs quartiers. Dans certains villes, comme New York et Miami, il semble que le partage de logements a réduit les profits des hôtels, poussant certaines grandes chaînes à se lancer dans l'action. Le mois dernier, Marriott a déclaré qu'elle étendait son projet pilote de partage de logements à Londres à trois autres villes européennes, tandis que Hyatt annonçait qu'elle se retirait d'une collaboration qui lui faisait perdre de l'argent avec la société de partage de logements de luxe Oasis.

De nombreuses villes et États des États-Unis ont resserré leurs lignes directrices en matière de location afin de réglementer cette industrie en pleine croissance. New York et Washington ont imposé des limites strictes aux sociétés de location à court terme, et San Francisco a fait de même, en plus de poursuivre ou d'imposer des amendes aux propriétaires qui louent illégalement leur maison.

En Europe, les responsables des principales destinations de voyage sont aux prises avec la croissance massive du partage de logement. Les habitants de Venise et de Barcelone ont organisé des manifestations répétées, affirmant que l'afflux de visiteurs entraîne une hausse des loyers et oblige les habitants à fuir. Les Parisiens se plaignent de l'afflux de touristes dans leurs quartiers et bâtiments, des soirées nocturnes et des fêtards ivres. Le nombre de logements disponibles sur Airbnb à Paris est passé de 4 000 en 2012 à 65 000 aujourd'hui.