Airbus : un contrôle pour cause de fissures au niveau des ailes sur les A380

L'Agence européenne de sécurité aérienne a émis un bulletin qui préconise de contrôler les ailes de 25 Airbus A380 suite à des fissures détectées sur les ailes.

Deux des appareils appartiennent à Air France. AESA n'a toutefois pas jugé utile de clouer au sol les 25 avions et précise que la sécurité des passagers n'est pas menacée.

Cette annonce ne concerne par ailleurs que les appareils les plus anciens, soit 25 appareils sur les 234 en service à travers le monde. Une inspection aux ultrasons va donc être réalisée mais les avions continueront de voler. Parmi ces 25 appareils dont les voilures ont été fabriqués entre août 2004 et juin 2007, figurent notamment deux A380 d'Air France, neuf A380 d'Emirates, et six de Lufthansa, ainsi que l'unique A380 de Hifly, le loueur portugais qui avait racheté l'un des premiers appareils de Singapore Airlines. « Cette directive est considérée comme une action provisoire, limitée aux 25 ensembles d’ailes les plus anciens », indique l’AESA dans son communiqué, qui précise que « sur la base de ce qui sera découvert lors de ces inspections, d’autres directives pourraient suivre » concernant le reste des avions en service.

En 2012 déjà, l’AESA avait demandé l’inspection de l’ensemble des appareils Airbus en service dans le monde après la découverte de micro-fissures sur les ailes de certains d’entre eux.