Al Baker, le patron de Qatar Airways est déterminé

"Non, nous n’irons pas nous installer en Inde ou ailleurs pour poursuivre notre développement", martèle sur CNN Akbar al Baker, le Directeur général de Qatar Airways qui demande à l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) de "déclarer illégales les mesures prises par l’Arabie Saoudite et ses alliés".

Cité par Reuters, le patron de Qatar Airways souligne que "l’OACI qui veille au respect de la Convention de Chicago de 1944 sur le droit aérien international doit être le gendarme d’une situation inacceptable". Il a également précisé que l’attitude de Donald Trump, qui a mis de l’huile sur le feu lors de sa visite en Arabie Saoudite, "était décevante et peu conforme à l’idée que l’on se fait de la fonction présidentielle".

Malgré la crise, Akbar al Baker reste droit dans ses bottes et affirme que les commandes d’avions vont se poursuivre tout comme le développement des nouvelles destinations que souhaite ouvrir la compagnie. S’il reconnaît que les liaisons domestiques sont devenues complexes au départ de Doha, il précise cependant qu’à l’international, "les clients sont restés fidèles à Qatar Airways".

La fermeture des agences de la compagnie dans les pays voisins a entrainé des difficultés pour le remboursement des billets non volés mais, selon Al Jazeera, des solutions devraient être rapidement trouvées pour indemniser les passagers qui sont restés bloqués ou qui ne pourront plus voyager sur Qatar Airways.