Alitalia reste dans le giron public

Le tour de table comprend les chemins de fer italiens, le Trésor italien, la holding Atlantia et l'américaine Delta Air Lines.

Alitalia est administré depuis 2017 par trois commissaires nommés par le gouvernement. Les salariés d'Alitalia avaient alors refusé d'entériner un plan de suppression de postes, poussant Etihad à jeter l'éponge. Avec le nouveau montage, le transporteur reste dans le giron public, avec la compagnie Ferrovie dello Stato (FS) - la société des chemins de fer italiens - comme actionnaire aux côtés du ministère de l'Economie italien. «L’Etat continuera d’avoir la majorité absolue dans l’entreprise et conservera donc le contrôle de la nouvelle société», a précisé sur Facebook Luigi Di Maio, vice Premier ministre et ministre du Développement économique. Le capital de la compagnie italienne sera complété par deux autres actionnaires. Le choix s'est porté sur Atlantia, la holding du groupe Benetton qui contrôle Autostrade per l'Italia et Aeroporti di Roma, et comme prévu sur la compagnie américaine Delta Airlines.
Pour plus d'infos,  lire aussi l'article de notre confrère L'Echo touristique La compagnie Alitalia est enfin sortie d'affaire.