BCD Travel, Advito et Cisco s’unissent pour développer la communication virtuelle

La téléprésence et la visioconférence peuvent parfois être des alternatives économiques et pratiques aux déplacements professionnels. Mais les entreprises n'ont pas toujours ce «réflexe» nouvelle technologie. BCD Travel et son pôle conseil Advito ont noué un accord avec Cisco pour développer l’utilisation des solutions de communication virtuelle.

Cet accord prévoit le développement par Advito d'un service destiné aux entreprises pour les sensibiliser aux atouts de la communication virtuelle, soit par la réduction des dépenses de voyage, soit par leur report sur des voyages plus importants. "Cette nouvelle pratique de «Total Collaboration Management» vise à renforcer la satisfaction des employés et à améliorer l'efficacité de leur collaboration", explique la TMC, "Par exemple : responsabiliser les employés pour qu’ils déterminent s’ils doivent se déplacer ou non à une réunion ; rendre plus facile la décision des employés de rester ou partir ou mesurer les progrès réalisés grâce à cette démarche».

Avant de nouer ce partenariat, une étude menée menée par Advito, en octobre 2015, auprès de 442 responsables de voyage, indiquait révélait que 76% des sondés travaillaient pour des entreprises ayant déjà recours à la visioconférence tandis que 24% d'entre eux utilisaient des systèmes immersifs haut de gamme comme la téléprésence. D'ailleurs, 81% des personnes interrogés avaient accès à des installations de visioconférence ou de téléprésence.

"Les coûts et bénéfices de chaque type de communication professionnelle sont un thème que les entreprises apprennent à maîtriser. Elles peuvent faire un choix plus stratégique selon la situation, en mettant en place des solutions spécifiques plus productives", explique Wendy Prewitt, vice president of global business development pour BCD Travel. "Forts de leur expérience dans l’accompagnement des employés pour qu’ils prennent les bonnes décisions dans leur réservation, les responsables de voyage d’affaires vont jouer un rôle de plus en plus important dans la gestion des options virtuelles. Ces options vont s’intégrer au voyage, en aidant les employés à faire un choix quant à leurs déplacements, et plus important encore, en facilitant leur décision de rester ou partir».

"Les solutions de communication virtuelle peuvent aujourd’hui se substituer aux déplacements dans nombre de cas", explique April Bridgeman, senior vice president de BCD Travel et managing director d’Advito. "Grâce à notre approche stratégique, les entreprises décident au mieux quels voyages créent de la valeur ajoutée et quelles réunions gagnent à être menées sous forme virtuelle".