Boeing annonce la mise au point d’un correctif pour les 737 Max

Le correctif du système anti-décrochage impliqué dans le crash du Boeing 737 MAX 8 de Lion Air en Indonésie est prêt, a annoncé, dimanche, une source du secteur aérien. Ces avions sont inopérants depuis un accident d'Ethiopian Airlines le 10 mars.

Boeing a fini de développer un correctif du système anti-décrochage MCAS de cet avion mis en cause dans deux accidents meurtriers, Lion Air puis Ethiopian Airlines.

Boeing n'a ni démenti ni confirmé ces informations. "Nous travaillons assidûment en étroite collaboration avec la FAA sur l'actualisation du logiciel", a simplement déclaré une porte-parole. L'agence fédérale de l'aviation (FAA) fait partie des autorités auxquelles sera adressé "en début de semaine prochaine" le correctif et les autres changements (manuels de bord et de formation des pilotes) effectués par Boeing.

Autre modification importante du 737 Max : Boeing a décidé d'assortir désormais tous les appareils d'un signal lumineux d'alerte, une fonctionnalité qui était jusqu'ici optionnelle et payante. Appelé "disagree light", ce signal d'alerte s'enclenche en cas d'informations erronées transmises par une ou deux sondes d'incidence ("Angle of attack", AOA) au système MCAS, qui mesure l'angle d'attaque. Ce dernier met l'avion en piqué pour lui permettre de reprendre de la vitesse afin de l'éloigner du risque de décrochage fatal. Ni le 737 Max 8 de Lion Air ni celui d'Ethiopian Airlines n'en étaient équipés

La FAA avait donné au plus tard au mois d'avril à Boeing pour effectuer les changements nécessaires sur ce système essentiel pour protéger l'appareil.