Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Bon début d’année pour l’hôtellerie française


C’est une analyse attendue par les acheteurs qui permet tous les mois de découvrir les résultats de l’hôtellerie en France. Pour ses auteurs, au sein d’In Extenso, 2018 est prometteur. La livraison de janvier confirme l’optimisme du dernier trimestre 2017 comme le précise In extenso dont nous publions le commentaire ci-dessous.



Pour In Extenso, l'année débute bien
Pour In Extenso, l'année débute bien
« Au sein de l’industrie hôtelière française, les chiffre d’affaires hébergement (RevPAR) sont en croissance sur l’ensemble des catégories en ce tout début d’année 2018. Les taux d’occupation et prix moyens sont en progression sur la plupart des catégories. Seule, l’hôtellerie Haut de gamme affiche un repli d’occupation d’environ 3% et l’Economique une légère baisse du prix moyen.

Dans ce panorama national, les progressions de RevPAR ont été principalement soutenues par la région Île-de-France et la Côte d’Azur. L’hôtellerie Milieu de gamme et de Luxe se démarquent en janvier. Le segment Milieu de gamme enregistre une progression de RevPAR sur l’ensemble de l’hexagone. L’hôtellerie de Luxe, quant à elle, affiche la plus forte croissance de RevPAR, portée par le marché parisien et Azuréen.

L’hôtellerie parisienne enregistre une baisse d’occupation sur la plupart des catégories observées. Seule, l’hôtellerie Milieu de gamme affiche une progression de 3% de son occupation, de l’ordre de 1% sur le segment boutique hôtels et 4% sur les hôtels Milieu de gamme standard. Toutefois, les prix moyens sont en hausse sur l’ensemble des catégories, allant de 2% sur le marché Haut de gamme à 9% sur l’hôtellerie de Luxe.

Les chiffres d’affaires hébergement sont en croissance sur toutes les catégories (5% sur l’Economique, 9% sur le Luxe), excepté sur l’hôtellerie Haut de gamme, affichant un repli de 3%. Soulignons également les bons résultats en région parisienne (hors Paris). Les taux d’occupation et prix moyens sont en croissance sur les trois catégories, plus précisément sur l’hôtellerie d’entrée de gamme (9% sur le Super-économique, 7% sur l’Economique). Les chiffres d’affaires hébergement progressent sur la grande majorité des départements.

Sur la Côte d’Azur, les chiffres d’affaires hébergement sont en progression sur tous les segments, et plus particulièrement, sur les catégories supérieures.

La tendance est inversée en Régions ; les résultats sont plus mitigés. Les chiffres d’affaires hébergement (RevPAR) sont en retrait sur la plupart des catégories. Seule, l’hôtellerie Super-économique enregistre une hausse d’un peu plus de 2% de son RevPAR, et ceci, grâce à l’augmentation de 2% du prix moyen. Toutefois, et malgré ces baisses, les résultats sont à nuancer. D’une part, rappelons-nous que les catégories supérieures avaient enregistré de très bons résultats à la même période de l’année dernière ; spécifiquement, le segment Luxe avait tiré son épingle du jeu, affichant un RevPAR en croissance de 15%. D’autre part, certaines grandes agglomérations telles que la métropole de Lyon avaient profité d’un calendrier évènementiel favorable, permettant de booster les performances. A titre d’exemple, l’absence du salon SIRHA à Lyon ce mois-ci, qui a lieu tous les deux ans, a forcément pénalisé les résultats.

Télécharger les tendances de l'hôtellerie pour 2018