Bras de fer chez Avianca en Colombie

Après deux semaines de grève des pilotes, le gouvernement colombien a autorisé la compagnie Avianca à embaucher temporairement des pilotes pour remplacer les 702 navigants qui refusent de s’assoir dans le cockpit.

C’est une grève dure que 702 pilotes de l'Association colombienne des aviateurs civils (Acdac) ont entamé le 20 septembre dernier, ce qui correspond à la moitié de l’effectif. Ils réclament une plus grande sécurité dans les aéroports colombiens, des rattrapages de salaires et la réduction de leurs heures de travail.

La grève des pilotes a provoqué l'annulation de 51% des vols réguliers de la compagnie aérienne colombienne depuis deux semaines et touché près de 300.000 passagers, selon les estimations de l'aviation civile colombienne (Aerocivil). L’organisation, constatant un impossible dialogue, a autorisé la compagnie à embaucher des étrangers pour faire face à la grève dans un pays où l’aérien joue un rôle essentiel dans les déplacements.