Brésil : une grève des routiers menace le fonctionnement des aéroports

Une grève nationale des routiers brésiliens, menée depuis 3 jours contre la hausse des prix du diesel, menace les vols au départ des principaux aéroports. Elle provoque également des problèmes d’approvisionnement majeurs pour de nombreux secteurs de la première économie d’Amérique latine. En raison de réserves de combustible "insuffisantes" à l’aéroport de la capitale Brasilia, […]

Une grève nationale des routiers brésiliens, menée depuis 3 jours contre la hausse des prix du diesel, menace les vols au départ des principaux aéroports. Elle provoque également des problèmes d'approvisionnement majeurs pour de nombreux secteurs de la première économie d'Amérique latine. En raison de réserves de combustible "insuffisantes" à l'aéroport de la capitale Brasilia, "seuls les avions ayant la capacité de décoller sans refaire le plein" sont autorisés à atterrir, a ainsi annoncé dans un communiqué la société Inframerica qui gère l'aérogare.

Ce mouvement, en protestation à la hausse des prix du diesel, en était à sa troisième journée mercredi. Pour faire baisser la pression, la compagnie pétrolière d'Etat Petrobras a annoncé mercredi soir une réduction de 10% du prix du diesel pendant 15 jours. "C'est une mesure exceptionnelle. Il ne s'agit pas d'un changement dans la politique de prix de l'entreprise", a tempéré Pedro Parente, président de Petrobras.