Brexit : Les mobinautes et les télécoms devront payer la facture

La menace d'un Brexit sans accord plane plus que jamais sur la tête du Royaume-Uni et de l'Union Européenne. A 2 jours seulement de l'échéance, les télécoms se préparent à un retour des frais d'itinérance.

Une (non) décision qui pourrait compliquer la vie des mobinautes outre-Manche. L'Union Européenne confirme en effet que les frais d'itinérance seront de nouveaux facturés pour les visiteurs britanniques qui se rendent en UE et vice-versa en cas de "No Deal".

Abolis en juin 2017, les surcoûts que pouvaient entraîner un envoie de SMS, appel ou connexion Internet sera donc de nouveau à l'ordre du jour si les Royaume-Uni et l'UE ne trouve pas d'accord d'ici le 29 mars. L'Europe précise que les sociétés de télécoms, « ne seront plus rattachées aux règles de roaming européennes sur le territoire anglais ».

Une mauvaise nouvelle pour les clients et les opérateurs qui risquent bien de devoir payer la facture. En théorie, les télécoms pourraient augmenter leurs tarifs ou choisir de prendre ces surcoûts à leur charge afin de proposer les même tarifs à leurs clients.