Brit Hotel vise les 150 établissements d’ici 2020

Brit Hotel fait un premier bilan de l'année 2016. Portée par ses nouvelles stratégie marketing et digitale, l'enseigne a enregistré une croissance des ventes directes en ligne de 39% en 2016. Elle compte poursuivre un rythme d'ouverture d'hôtels de 12 à 18 établissements pour atteindre 150 adresses en 2020.

Brit Hotel a enregistré une hausse de ses ventes directes en ligne de 39% en 2016 mais compte surtout sur son déploiement pour assurer sa croissance. L'enseigne a intégré 16 nouveaux hôtels cette année, soit plus de 700 chambres. Les ouvertures sont réparties sur les 3 gammes du groupe. Ainsi, 10 établissements ont rejoint Brit Hotel Confort : Angoulême, Arles, Calais, Faverges, Reims, St Hilaire du Harcouët, Thouars et Troyes. Brit Hotel est également arrivée sur Paris avec une première implantation à Levallois-Perret.

La gamme économique Brit Hotel Essentiel s'est renforcée avec les adresses de Colmar Centre, Clermont-Ferrand Sud et plus récemment Lyon Eurexpo.

La gamme Brit Hotel Privilège compte un nouvel adhérent à Bischwihr en Alsace. "Cette arrivée renforce la marque qui a déjà ouvert le Brit Hotel Privilège le Lodge-Strasbourg en Juin dernier", ajoute la marque.

Le groupe compte poursuivre aussi les ouvertures d'hôtels neufs avec Loches en région centre courant 2017. Le communiqué ajoute "Côté filiales, Brit Hotel a également mis les bouchées doubles en rachetant le Kyriad Caen Nord qui passera sous pavillon Brit début décembre. Le groupe avait déjà acquis l’hôtel Boréal à Belfort en début d’année. Un autre projet d'achat est très avancé en région Aquitaine".

Autre projet 2017 : la mis en place d'un nouveau site internet et une gestion très affinée de sa communication BtoC.

12 à 18 nouveaux hôtels par an
Raphaël Lebeau en charge du développement du réseau a expliqué "Intégrer 12 à 18 hôtels par an reste réaliste et surtout raisonnable". L'objectif de la marque est d'atteindre 150 établissements à l'horizon 2020.

Il a précisé "Le développement à l'étranger? Nous l'étudierons le moment venu mais nous avons encore du travail pour compléter le maillage national. Si nous développons à l'étranger, cela se fera sous nos propres couleurs".