Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Bruxelles uniformise ses taxes et fait passer Airbnb à la caisse


Jusqu'à présent à Bruxelles, la taxe des hébergements touristiques était fixée par les Bourgmestres. La Région a décidé d'uniformiser le dispositif en mettant en place, à partir de février, une charge de 4€ par nuitée à l'hôtel. En outre, les locations chez l'habitant comme Airbnb seront également taxées.



Bruxelles homogénéise la taxe hébergement
Bruxelles homogénéise la taxe hébergement
Bruxelles simplifie la taxation des hébergements touristiques. Ce dispositif ne sera plus sous la responsabilité des communes mais de la Région à partir de février 2017. Elle a mis en place un tarif unique de 4€ par chambre et par nuit pour les hôtels et de 3€ par chambre et par nuit pour les campings et hébergement chez l'habitant (par exemple Airbnb). La région se chargera de collecter la taxe pour ensuite en remettre la plus grande partie aux communes.

Ainsi, tous les loueurs d'Airbnb and co vont devoir passer à la caisse. La taxe n'est pas en fonction du nombre de voyageurs mais du nombre de chambres dans le logement. Ainsi le propriétaire d'un logement de deux chambres devra payer 6€ par nuit même s'il n'y a qu'un client dans l'hébergement.

Jusqu'à présent, les locations chez l'habitant étaient soumises à des taxes locales dans certaines communes bruxelloises, mais pas toutes. En outre, les communes n'avaient pas toujours les moyens de les récupérer. Selon le ministère des Finances de la Région Bruxelloise, la systématisation et l’homogénéisation de la taxe des hébergements touristiques devraient permettre à Bruxelles de collecter 30,7 millions en 2017 (contre 25,7 millions d'euros en 2014). Avec le risque de faire sortir un certain nombre de chambres de particuliers du système.