Changement climatique: quelles compagnies aériennes polluent le moins ?

Tout le monde le sait: prendre l'avion, ce n'est pas bon pour l'environnement, mais certaines compagnies aériennes sont meilleures que d'autres pour limiter les dégâts. Les voyageurs d'affaires soucieux de l'environnement sont de plus en nombreux à privilégier les transporteurs qui polluent le moins.

Aucune compagnie aérienne n'en fait encore assez pour réduire les émissions de carbone à long terme, mais Delta et United sont en tête de peloton pour la gestion de leurs émissions de gaz à effet de serre et les risques liés au changement climatique, selon un nouveau rapport publié par le Grantham Research Institute de la London School of Economics.

En Europe, EasyJet produit les émissions de carbone les plus faibles par kilomètre parcouru par passager. Mais, d'après ce rapport, aucune des 20 plus grandes compagnies aériennes au monde n'en fait assez pour lutter contre le changement climatique.

Outre Delta et United, le rapport considère que la Lufthansa et le japonais All Nippon Airways (ANA) sont les plus avancés dans la lutte contre les risques liés au changement climatique.

Selon le rapport, des facteurs tels que l'âge des flottes, la combinaison des vols long-courriers et court-courriers, la quantité de fret transporté et la densité des sièges auraient tous une incidence sur les émissions de carbone par passager.

United, Delta, Lufthansa et ANA ont pris en compte les risques que le changement climatique fait peser sur leur activité en développant leurs stratégies d'entreprise, une démarche que les investisseurs exigent de plus en plus des entreprises de différents secteurs.

Toutefois, selon l'étude, seules Delta et Lufthansa sont allées jusqu'à lier leurs objectifs en matière de changement climatique à la rémunération des dirigeants, une autre demande commune des investisseurs.

Certaines des plus grandes compagnies aériennes au monde n'ont pas été incluses dans l'étude. C'est parce qu'elles ne sont pas cotées en bourse (Qatar Airways et Emirates), ou parce que leurs actions ne sont pas disponibles en nombre suffisant pour les investisseurs étrangers (Ryanair).

L'étude a également examiné si les plans actuels des compagnies aériennes en matière de réduction des émissions de carbone sont conformes aux engagements internationaux, tels que l'accord de Paris sur le climat. Elle a déclaré qu'easyJet était la seule compagnie aérienne sur la bonne voie pour atteindre ces objectifs après 2020.

Le secteur du transport aérien est actuellement responsable de 2 % des émissions mondiales de CO2. L'Association du transport aérien international (IATA) s'attend à ce que le nombre de passagers du transport aérien double pour atteindre 8,2 milliards d'ici 2037, ce qui pourrait signifier des émissions plus élevées.