Chez Tunisair, des cadres et des salariés dénoncent l’accord d’Open Sky

Ils se disent prêts à aller jusqu’à la grève pour se faire entendre du gouvernement. Des cadres et des salariés de la compagnie Tunisair dénoncent l’accord d’Open Sky signé entre leur pays et la communauté européenne.

Pour les opposants, l'Open Sky est un signal fort donné à toutes les compagnies low cost pour exploiter le marché local et créer des ponts aériens entre l’Europe et la Tunisie au détriment de Tunisair. Pour Mohamed Chabi, le patron du syndicat Ariana, "Cette décision vise à terme à la privatisation pure et simple de la compagnie nationale".

L’arrivée massive de la concurrence pourrait de fait bousculer le transporteur tunisien au moment même où il traverse des difficultés logistiques et structurelles importantes. Plusieurs syndicats souhaitent que cet accord soit suspendu le temps du redressement de la compagnie. Un avis partagé, selon eux, par une grande partie de la population.