Crise au Venezuela : contrôles manuels à l’aéroport de Caracas

La panne d'électricité qui affecte le Venezuela depuis jeudi dernier oblige les douanes de l'aéroport de Caracas à enregistrer manuellement les voyageurs tout en allégeant les contrôles de sécurité.

Les noms et les numéros de passeports sont reportés au stylo bille sur des feuilles de papier, les systèmes automatisés ne fonctionnant plus, a témoigné auprès de l'agence Belga un passager vénézuélien arrivé à l'aéroport Maiquetía - qui dessert Caracas.

A ce moment de la journée, les scanners des services des douanes n'étaient pas opérationnels, a ajouté ce passager, sous couvert de l'anonymat. Un autre voyageur vénézuélien, en revanche, arrivé plus tard depuis Montevideo, a assuré que ses bagages avaient pu être enregistrés via ces appareils. "Les tapis roulants où l'on récupère les bagages étaient actifs", a commenté ce passager.

La panne d'électricité, la plus grave de l'histoire du Venezuela, ravagé par la crise économique, a également forcé les voyageurs à régler leurs achats en dollars, notamment en raison du manque de liquidités.