Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 7 Juin 2018

Dans les pays anglo-saxons aussi, on fraude sur les notes de frais



C’est à l’occasion d’une conférence à Londres ce 7 juin que Chrome River Technologies, spécialiste des solutions d'automatisation des dépenses et des factures, a présenté en Europe son étude sur la fraude aux notes de frais dans les pays anglo-saxons. Premier constat, : 82,9 % des dépenses frauduleuses ont été commises par des personnes de moins de 44 ans.



Les fraudes aux notes de frais : un mal universel
Les fraudes aux notes de frais : un mal universel
Selon un sondage mené en avril et mai 2018 auprès de plus de 1 200 voyageurs d'affaires aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie, la fraude sur les dépenses pourrait coûter 1,9 milliard de dollars par an aux entreprises américaines. Selon l'Association of Certified Fraud Examiners (ACFE),, la fraude au remboursement des dépenses représente 17 % de toutes les fraudes commerciales. L'ACFE note que les petites entreprises, qui ont généralement moins de contrôles internes, subissent généralement deux fois plus de pertes que les grandes sociétés.

Autre constat, 58,1 % de ceux qui ont déclaré avoir triché n’étaient pas cadres. Les dirigeants et/ou responsables enregistrent le taux de fraude le plus faible, soit 6,2 %. Il faut dire qu’ils ont accès à un haut niveau de tolérance des dépenses qu’ils effectuent. Les hommes trichent deux fois plus que les femmes et, sans surprise, l’absence d’outils d’automatisation de la note de frais pousse les salariés à tricher plus facilement.

Plus d'un tiers de ceux qui ont admis avoir commis une fraude ont déclaré des montants allant de 100$ à 499$ pour chaque déclaration, les hommes le faisant à un taux de 60,5% plus élevé que les femmes. Inversement, les femmes étaient 30,8% plus susceptibles que les hommes de déclarer faussement des montants inférieurs à 100$. Un quart des répondants ont déclaré avoir été pris en flagrant délit de fraude en matière de dépenses.

Alan Rich, cofondateur de Chrome River affirme que "La plupart des gens sont intrinsèquement honnêtes et n'ont pas l'intention de frauder leur employeur. Le plus souvent, ils ne considèrent pas ces petites tricheries comme de la fraude au sens juridique du terme".

Méthodologie
L'enquête a été menée auprès de 1 216 voyageurs d'affaires fréquents et semi-fréquents auto-identifiés, basés aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. Le sondage a été effectué en ligne à l'aide de SurveyMonkey du 25 avril au 1er mai 2018. Le chiffre pour le total des dépenses estimées frauduleuses a été tiré des réponses fournies par les répondants, corrélées au nombre total de voyageurs d'affaires fréquents ou semi-fréquents aux États-Unis.


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.