Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Deloitte In Extenso : un mois de novembre perturbé pour l'hôtellerie


Le secteur hôtelier a été perturbé en novembre par le lancement du mouvement des Gilets Jaunes. Si les établissements parisiens sont parvenus à résister, les hôtels de province ont rencontré plus de difficultés.



Malgré les manifestations des gilets jaunes, l'hôtellerie parisienne est parvenue à maintenir de bons niveaux de performances au mois de novembre. Les établissements de la capitale affichent une fréquentation et un prix moyen en hausse. L’ensemble des catégories présente un revenu par chambre disponible (RevPAR) en hausse, entre 10% sur le segment Milieu de gamme et 20% sur la gamme Luxe et Palaces

Le baromètre mensuel Deloitte In Extenso ajoute "Ces bons résultats sont notamment dus au centenaire de l’Armistice accueillant plus de 70 chefs d’État et à la tenue de grands événements tels que le salon Equip’Hotel (qui s’est tenu du 11 au 15 novembre à la Porte de Versailles et qui a vu sa fréquentation progresser de 10% par rapport à l’édition précédente en 2016, soit 110000 visiteurs), ou le Salon du Cheval (qui s’est tenu à Paris Nord Villepinte du 24 novembre au 2 décembre et a attiré pas moins de 150000 visiteurs)".

Les RevPAR des hôtels parisiens ont enregistré en novembre des progressions comprises entre 9% pour le segment Haut de Gamme et 15% pour la catégorie Économique. Par contre, les hôtels franciliens ont un peu plus souffert que les adresses intramuros. Les taux d'occupation sont en recul de -0,1% pour le milieu de gamme à -2,3% pour l'économique.

Les hôtels de province souffrent
Les établissements en régions résistent difficilement à la mauvaise conjoncture du mois de novembre. Les taux d’occupation peinent à se maintenir sur certaines catégories, et reculent sur les autres. Les résultats restent stables grâce aux recettes moyennes par chambre louée qui continuent de progresser par rapport à 2017. Ainsi, les RevPAR sont en hausse sur toutes les catégories en novembre : entre 2% et 7% de progression.

Les grandes agglomérations régionales enregistrent ainsi des résultats contrastés. Si certaines destinations comme Lyon et Toulouse affichent des performances en hausse sur toutes les catégories d’autres villes sont en baisse par exemple Vannes ou Metz.

Novembre a été très difficile pour la Côte d’Azur
Le mois de novembre n'a pas été tendre avec la Côte d'Azur. Tous les établissements ont enregistré un repli important du taux d'occupation – allant jusqu'à 20% pour le Luxe – ainsi qu'une baisse des prix moyens sur les catégories Milieu de gamme et Économique.

Par ailleurs, le baromètre Deloitte In extenso prévient que si au niveau national l'impact des annulations des clients a été modéré au mois de novembre – car compensé par la hausse des prix moyens -, les conséquences devraient se faire d'avantage ressentir en décembre.





Nouveau commentaire :
Twitter

Bonjour

Merci de nous donner votre avis. Il sera très utile pour améliorer les contenus de DéplacementsPros.com.

Les messages sont modérés

Le courage des opinions exprimées est une vertu que nous cultivons.
Les messages postés avec des adresses mails erronées ne seront pas publiés.

Les messages agressifs ou injurieux sont systématiquement éliminés.
Autant le savoir pour ne pas perdre votre temps.

Les commentaires ne sont pas faits pour assurer la publicité commerciale d'un annonceur ou d'un opérateur. Merci d'en tenir compte car tous les messages contraires à cette règle seront systématiquement effacés.

La rédaction