Des « boites à travail » arrivent dans les aéroports

Des espaces connectés, fermés et isolés viennent d’arriver dans le terminal central B de LaGuardia à New York, une plaque tournante qui accueille plus de 15 millions de voyageurs chaque année. Objectif ? Permettre aux voyageurs d'affaires de travailler confortablement entre deux vols.

Les utilisateurs peuvent accéder à la Jabbrrbox, c’est son nom, par tranches de 30 minutes (15 $/30 min), avec un code d'accès et un mot de passe WiFi fournis au moment de la réservation.

Huit zones de travail connectés sont désormais proposées aux passagers et offrent un espace insonorisé, avec un WiFi gratuit, fiable et sécurisé, des capacités de suivi des vols, la carte des terminaux, une connectivité Bluetooth pour les appels mains libres et une caméra pour les vidéoconférences.

Pour Jeremy Jennings, co-fondateur et président de Jabbrrox, le projet correspond à notre époque : "Nous voyons une tendance marquée vers la mobilité, notamment dans la présence accrue d'ordinateurs portables, de tablettes et de smartphones dans la sphère publique. Mais la flexibilité de l'espace public ne tient pas compte des bruits de fond perturbateurs qui accompagnent les conférences téléphoniques dans la rue, ni des longues escales entre les vols".

La marque continuera d'étendre son service aux USA et prévoit de s’implanter dans une grande variété d'espaces ouverts et semi-publics, y compris les halls d'entrée des immeubles, l'hôtellerie, les salles de conférence et de réunion, le commerce de détail, les centres de transport en commun… La liste est sans limite.

Jabbrrox pourrait arriver en Europe en 2019. Des contacts sont en cours avec des distributeurs anglais et allemands.