Dimitri Tsygalnitzky (Kapten) : « Nous souhaitons multiplier notre clientèle Corporate par 5 d’ici à 2020 »

La société spécialisée dans le service de VTC affiche de fortes ambitions en France et en Europe, notamment auprès de la cible Affaires. Après l’Hexagone, l’ex-Chauffeur Privé s’attaque à un marché de taille : Londres.

Après un changement d'identité total opéré en février, le groupe se félicite des résultats très positifs qui s’annoncent pour l’année 2019. « Le changement d’identité d’une marque est toujours quelque chose de compliqué à mettre en place et il y a souvent une baisse des résultats qui suit. Pour nous, ça a été l’inverse, nous avons enregistré des chiffres à la hausse et la refonte globale s’est faite en seulement 5 mois. Ce fut très rapide et nous avons reçu des critiques négatives, certes, mais également des très positives », déclare Dimitri Tsygalnitzky, Vice-Président Kapten Business. Et la société affiche désormais clairement ses ambitions nationales, voire européenne. Brexit or not Brexit, pour Dimitri Tsygalnitzky c’est une certitude : « Londres est un marché ultra porteur où nous devons impérativement être d’ici fin 2019. La solution Business sera développée par la suite ». Il ajoute : « Notre objectif est de devenir le leader des VTC en France, devant Uber et le 3e à Londres d’ici fin 2020 ». En France, l’entreprise affiche d’ores et déjà une position résolument tournée vers le marché Corporate, notamment auprès des grands comptes. « Dans l’Hexagone, l’accent va être mis sur les grands comptes, auprès de 5 secteurs en particulier : Média, Finance, Consulting, Cosmétique et Luxe et Industrie. Nos associations avec l’AFTM et GBTA nous permettent de pouvoir envisager de nous développer sur ce type de clientèle. », confie-t-il. En parallèle, pour les PME/PMI, Kapten a récemment annoncé la mise en place d’une plateforme dédiée, 100% automatisée. « Nous réfléchissons également à travailler directement avec les hôteliers, des agences de voyages ou bien encore avec des sociétés spécialisées dans l’événementiel selon leurs besoins » . Les 5 piliers de développement d’ici à 2020 seront donc : l’international, les grands comptes, les PME/PMI et la désintermédiation.

Investir dans la technologie pour améliorer ses services

Concernant sa concurrence avec le géant Uber, Kapten mise sur ses (nombreux) atouts pour parvenir à se hisser à la place de numéro 1 : « Là où nous allons nous différencier est vraiment sur la qualité de services. Pour les BtoB, cela sera sur de l’accompagnement ou bien encore sur un service client optimal. Par exemple, nous mettons en moyenne moins de 24h à répondre aux mails de nos clients professionnels. Notre programme de fidélité est également une grande valeur ajoutée et puis … nous payons nos impôts en France. », note Dimitri Tsygalnitzky. En termes d’objectif : la société souhaite multiplier par 5 sa clientèle BtoB d’ici à 2020 par rapport à 2018. « Aujourd’hui nous avons entre 20 et 40 sociétés qui signent avec nous chaque semaine. Nous sommes en croissance permanente et nous investissons plus que jamais dans la technologie pour améliorer nos services. Ces prochaines années s'annoncent prometteuses », conclut-il.