Et les mauvais élèves de l’aérien en 2018 sont…

Si les voyageurs d'affaires veulent arriver à bon port lors de leurs déplacements professionnels et à l'heure, mieux vaut éviter la compagnie aérienne Jet Airways et... les aéroports français.

Flightright, société spécialisée dans l’indemnisation des passagers, dévoile le classement des bons et mauvais élèves de l'aérien. Quelles sont les compagnies les moins ponctuelles ? Quels sont les aéroports où le trafic est le plus fluide ? Avec 32% de ses vols retardés en 2018, Jet Airways (Inde) se place en bas du tableau des compagnies aériennes les plus fiables, suivie de Tunisair (28,9%) et Air Canada (27,9%).


Les compagnies les mieux notées sont Eastern Airways (Angleterre), et Germania. Chez les Français, Air Corsica et Transavia se placent dans le top 5 avec des taux de retard de 4,4% et 4,5%. En revanche, Hop! et Joon font office de mauvais élèves avec des taux d'annulation à hauteur de 3,6% et 3,5%. Selon Flightright, en 2018, le montant des indemnisations passagers s'élève à 562 millions d'euros, contre 553 millions d'euros en 2017 , soit 10 millions de plus en un an.

Pour les aéroports, la notion de ponctualité est plus discutable car plusieurs paramètres entrent en compte pour assurer la fluidité du trafic. En France, les 5 premières places sont pour les aéroports de Caen, Pau, Brest, Montpellier et Poitiers. A contrario, ceux qui affichent les plus gros taux d'annulations sont Clermont-Ferrand et Metz-Nancy-Lorraine. Pour les retards, c'est Carcassonne qui affiche le taux le plus élevé (1,7%). En Europe, les aéroports les moins fiables en 2018 sont Lyon-Saint-Exupéry et Marseille qui enregistrent 2,8% et 2,3% de perturbations (retards et annulations). Athènes, Las Palmas et Bucarest sont en revanche les aéroports les plus fiables d'Europe. La France doit sont classement peu glorieux en grande partie à cause des nombreuses grèves ayant eu lieu cette année.