EuroAirport franchit la barre des 8 millions de passagers annuels et pense à l’avenir

2018 a été une bonne année pour l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Il a franchi pour la première fois le cap des 8 millions de passagers. De plus en plus proche de ses limites de capacités, l’EuroAirport planche sur l'amélioration de ses installations.

L’EuroAirport a franchi pour la première fois la barre des 8 millions de passagers annuels le 4 décembre 2018. Ainsi la plate-forme a accueilli au total 8,6 millions de voyageurs en fin d’exercice. Cela représente une hausse de 8,7% par rapport à 2017 (7,9 millions).

L'aéroport a par ailleurs géré plus de 78 800 vols commerciaux, soit une augmentation de 4,3%.

Des investissements pour améliorer la qualité de service
Face à cette croissance, l'installation a décidé d'améliorer les infrastructures de son terminal "La pérennisation de la qualité de service pour l’ensemble des passagers et des entreprises présentes sur le site exige une adaptation des capacités de l’aérogare existante à court et à long termes", explique l'aéroport.

L’EuroAirport va dépenser pour cela 20 millions d’euros en 2019. Ces investissements font partie d’un programme visant à maintenir une capacité suffisante pour la période 2018-2021. Ils seront consacrés à des adaptations à court terme de l’infrastructure existante qui permettront une amélioration de la qualité de service.

De plus, plusieurs scénarios de développement sont actuellement à l’étude pour la période 2025-2030. Elles ont été lancées en 2018 dans le cadre d’un appel d’offres public concernant la modernisation des installations du terminal (MIT). Le projet phrase est l’agrandissement du terminal, qui doit être accessible aux passagers fin 2026.

Les prévisions pour 2019
L'EuroAirport se veut prudent pour l'année à venir "Le climat d’incertitude notamment lié au Brexit et aux différends commerciaux entre les États-Unis et la Chine continuera de peser sur la situation politique et économique en 2019. Les fondamentaux économiques de la région trinationale et l’assise économique solide de l’aéroport restent toutefois des gages de confiance et laissent présager une évolution globalement favorable de l’aéroport en 2019".

Ainsi, la plate-forme estime qu'elle pourrait franchir le cap des 9 millions de passagers (+4,4%) cette année.