Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires


Dimanche 4 Novembre 2018

Europe: l’IA pour détecter les menteurs aux frontières


L'intelligence humaine ne suffisant plus (même si celle des douaniers n'est pas mise en cause) l'Union Européenne va utiliser l'intelligence artificielle pour repérer les menteurs lors des passages aux frontières.



BorderCtrl, c’est le nom de cette intelligence artificielle que s’apprête à tester l’Union Européenne dans 4 postes de frontières. Cette IA va lire et analyser le langage corporel des personnes passant la frontière de l’espace Schengen alors qu’elle leur posera différentes questions. En analysant différents détails inconscients du visage (des micro mouvements), l’intelligence artificielle pourra déterminer si la personne ment ou pas.

Si l’IA suspecte que la personne a émis un ou plusieurs mensonges, elle demandera à ce qu’un humain vérifie l’identité et le contenu des bagages de la personne. Si, au contraire, l’intelligence artificielle pense que les réponses sont sincères, elle remettra un code QR à la personne et celle-ci pourra passer la frontière sans autres formalités. Le langage non verbal est utilisé pour lire entre les lignes de ce que dit une personne. Les menteurs sont généralement trahis par leurs expressions faciales, qui disent l’inverse de leurs paroles. Encore faut-il savoir connaître et interpréter ces signaux. C’est tout là le fort de cette IA, qui a appris à détecter les mensonges grâce au Machine Learning.

Selon ses concepteurs, iBorderCtrl dispose actuellement d’un taux de détection des mensonges de 76%. Celui-ci devrait grimper à 85 % par la suite grâce à une amélioration de l’outil et grâce à un meilleur Machine Learning. Une marge d’erreur notable certes, mais qui est à comparer avec le taux d’erreurs des policiers aux frontières. Ce sont près de 5 millions d’euros qui ont été investit par l’Union Européenne dans cette technologie. L’objectif est de simplifier et fluidifier les démarches aux frontières, tout en offrant un niveau de contrôle très correct des personnes.

iBorderCtrl sera testée prochainement dans 4 postes de frontière pendant 6 mois, dans 4 points de passage en Hongrie, Lettonie et en Grèce. En cas de succès, cette intelligence artificielle devrait être étendue à tous les postes frontière de l’espace Schengen.



Nouveau commentaire :
Twitter

Bonjour

Merci de nous donner votre avis. Il sera très utile pour améliorer les contenus de DéplacementsPros.com.

Les messages sont modérés

Le courage des opinions exprimées est une vertu que nous cultivons.
Les messages postés avec des adresses mails erronées ne seront pas publiés.

Les messages agressifs ou injurieux sont systématiquement éliminés.
Autant le savoir pour ne pas perdre votre temps.

Les commentaires ne sont pas faits pour assurer la publicité commerciale d'un annonceur ou d'un opérateur. Merci d'en tenir compte car tous les messages contraires à cette règle seront systématiquement effacés.

La rédaction

Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.